Le pire concert de l'histoire du rock : un roman jeunesse peu classique

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 07.01.2015

Paru en mai 2014 aux éditions Thierry Magnier, Le pire concert de l'histoire du rock (96 pages, 7,50 €) est le dernier opus de Manu Causse, écrivain aux talents multiples déjà auteur de recueils de nouvelles mais aussi de romans bilingues.

 

Derrière un titre plutôt détonnant se cache une intrigue qui nous invite à suivre le parcours de Jean-Sébastien Leforestier, un élève qui jusque-là ne cherchait qu'une chose : être le plus transparent possible au sein de son collège.

 

Mais quand il se retrouve à devoir habiter dans une toute petite ville, s'en est fait de son ancienne stratégie. Et finalement ce n'est pas plus mal. Jean-Sébastien Leforestier, jeune pianiste plutôt brillant, n'osait pas parler de son goût prononcé pour le classique.

 

Lorsqu'il rencontre des camarades plutôt adeptes du rock, c'est donc un mélange plutôt étrange qui se produit. Toutefois, il n'en ressort que du bon !

 

Adoptant toujours un ton volontiers humoristique dans son écriture, Manu Causse nous entraîne joyeusement dans un univers qui vient mêler les genres musicaux en même temps que se mêlent des personnages qui se croyaient certainement au départ bien plus différents qu'ils ne le sont en réalité.

 

Né en 1972, Manu Causse, Aveyronnais installé aujourd'hui à Toulouse, a déjà signé Solo rock (éditions Talents Hauts, 2010), ou encore Le Facteur n'est pas passé, livret carte postale, (éditions D'Un Noir si Bleu, 2012) et L'Eau des rêves (éditions Luce Wilquin, coll. « Sméraldine », 2012).

 

 

 

Extrait du roman Le pire concert de l'histoire du rock

 

Mon jeu préféré a pour nom l'Homme invisible. Je suis sans doute le meilleur joueur au monde. Il faut dire que c'est moi qui en ai inventé les règles. Et que pour ce que j'en sais, je suis le seul à y jouer.Jusqu'à l'année dernière, c'était facile. Pas de problème pour jouer. Les conditions s'y prêtaient. J'étais en cinquième à Paris, dans le XIIe arrondissement.

 

Un collège gigantesque, avec six cours de récréation, des kilomètres de couloirs et des centaines d'élèves de tous les âges, de toutes les origines et de tous les niveaux. Résultat : pendant les cours et les interclasses, je disparaissais. Comme ça. Je devenais transparent. Invisible.Oh, ça n'a rien de compliqué. Aucune magie là-dedans. Il suffit d'être plutôt petit, fluet. Pas trop non plus. Juste la moyenne. Le mieux, c'est des cheveux châtains, ni trop longs ni trop courts. Des yeux ni bleus, ni noirs, ni verts. Trop remarquable. Marron, c'est l'idéal. Comme une feuille d'automne. Ou de la terre.  Ou un sac en papier. Enfin, quelque chose qui n'attire pas l'attention.

 

Pas d'appareil dentaire  - ou alors le plus discret possible. Rien qui vous fasse sortir du lot. Signe distinctif : néant.Au niveau scolaire, quel que soit votre niveau réel, vos capacités et votre intelligence, pas de bonnes notes, pas de mauvaises non plus. Il faut être un élève moyen. Un de ceux dont les profs se demandent toujours, à la fin du trimestre, quelle appréciation ils vont inscrire sur leur bulletin de notes.

 

C'est bien, mais peut faire mieux. Ensemble satisfaisant. Davantage de participation attendue à l'écrit et à l'oral.Ils sont marrants, les profs. C'est plutôt facile d'échapper à leur radar. Il faut dire qu'ils en voient tellement, des élèves…... 

Sélection du prix des lecteurs Ouest-France/Quai des Bulles 2017

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 22.07.2017

Le Prix des lecteurs Ouest-France désigne un ouvrage paru dans l’année et vient récompenser ses auteurs. Ce prix construit en partenariat est décerné par un jury de lecteurs.    Quai des Bulles est très fière de vous présenter les 10 bandes dessinées en compétition :   • Idéal Standard, Aude Picaut (Dargaud) • Magritte, Campi et Zabus (Le Lombard) • TER Tome 1, Christophe Duboic (Daniel Maghen) • S'enfuir, Delisle (Dargaud) • Sauvage ou la sagesse des pierres, Gilbert (Vide Cocagne) • La terre des fils, Gipi (Futuropolis) • Monsieur Désire,...

DC rime avec KFC : le Colonel Sanders allié de Green Lantern

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 21.07.2017

Pour la troisième fois, le Colonel Sanders, icône de la chaîne de restauration rapide KFC, s'invite au sein de l'univers DC Comics pour un crossover déjanté et désossé comme le poulet. À l'occasion du San Diego Comic-Con : International, qui se déroule en ce moment, et jusqu'au 23 juillet, DC Comics proposera des exemplaires de ce numéro, Green Lantern Co-Starring Colonel Sanders, sur son stand, et une lecture gratuite de la version numérique.     Predator ou Alien... Voilà le genre de personnages invités que l'on est désormais habitués à voir débarquer dans...

Keanu Reeves est désormais éditeur

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 20.07.2017

Quand certaines stars participent à la déforestation en commettant des autobiographies dispensables, Keanu Reeves, lui, ne fait rien comme tout le monde. L'acteur de Point Break et Matrix est devenu éditeur associé pour la maison d'édition X Artists’ Books, qu'il a cofondée à Los Angeles. Avec Alexandra Grant, Florence Grant et Jessica Fleischmann, il va éditer de beaux livres d'artistes. Keanu Reeves en 2017 (Nathan Congleton, CC BY-NC-SA 2.0)     « Je crois que l'essence de X Artists’ Books, c'est ça : des gens qui travaillent ensemble, avec leurs...

Les illustrateurs dont les livres sont les plus empruntés au Royaume-Uni

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 19.07.2017

Au Royaume-Uni, le Public Lending Right (PLR) gère le versement des rémunérations des auteurs en fonction des prêts de leurs livres en bibliothèques. Il mesure ainsi le nombre de prêts et établit, pour la première fois cette année, un classement des illustrateurs dont les ouvrages sont les plus empruntés dans les établissements de prêt. (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Attention aux roulements de tambour...   L'illustrateur dont les livres sont le plus empruntés au Royaume-Uni en 2016 est Tony Ross, né le 10 août 1938 et illustrateur d'une...

Décès de Louis Magnard, PDG des Éditions Magnard de 1973 à 1993

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 19.07.2017

Fils du fondateur de la maison d'édition Roger Magnard, Louis Magnard en fut le PDG de 1973 à 1993, mais fonda aussi la société de distribution Dilisco et assure l'acquisition des éditions Vuibert, qui font aujourd'hui encore partie du groupe éditorial. Il est décédé le 9 juillet dernier à l'âge de 83 ans, à Trouville-sur-Mer.   Le Syndicat national de l'édition a publié un message pour saluer la mémoire de Louis Magnard :   Les Éditeurs d’Éducation expriment leur profonde émotion, à l’annonce de la disparition, le 9 juillet 2017, de Louis Magnard,...

Féminisme et inspiration : Margaret Atwood interviewée par Emma Watson

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 18.07.2017

L'une est auteure reconnue, a signé La Servante écarlate, récit dystopique d'une Amérique qui opprime les femmes, l'autre est actrice, ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes : Margaret Atwood a été interviewée par Emma Watson pour le magazine Entertainment Weekly. L'occasion d'évoquer les inspirations de l'auteure, la société actuelle et le féminisme, entre autres. Margaret Atwood (Mark Hill, CC BY-ND 2.0)   Emma Waston est une grande lectrice, et elle a mis à plusieurs reprises La Servante écarlate, le livre de Margaret Atwood, en valeur : en le nommant...

Originaux, planches : le Comptoir BD, place de marché de Sandawe

  • Partager sur Twitter

Florent D. - 18.07.2017

L’époque est aux places de marché, mais jamais un éditeur ne s’était lancé dans ce type de commerce. Sandawe, dédié corps et âme à la bande dessinée, a décidé d’ouvrir Le comptoir BD. Et d’offrir ainsi aux collectionneurs et passionnés, un espace de vente dédié.   Le Comptoir BD est une place de marché virtuelle entièrement dédiée à la BD ! Auteurs et passionnés peuvent y vendre ou acheter des originaux, échanger leurs plus belles pièces, compléter leur collection BD... Tout est possible sur le Comptoir BD !   Au menu donc, « vente...

Bientôt, un passage Roland Topor dans le 10e arrondissement de Paris

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 17.07.2017

Grand amoureux de la capitale, l'écrivain et dessinateur Roland Topor aura bientôt un passage à son nom, dans le 10e arrondissement de Paris. La décision a été prise par le Conseil de Paris en décembre 2016, qui approuvait ainsi un projet validé par la Commission de dénomination des voies, places, espaces verts et équipements publics municipaux. Le passage Roland Topor sera inauguré en septembre prochain. Sans titre, Roland Topor, 1961, publié dans Anthologie, Jean-Jacques Pauvert - Exposition Topor à la BnF (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)   Ce passage Roland Topor...

Douze personnalités s'engagent pour défendre la liberté d'expression en Turquie

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 13.07.2017

« Turquie : le journalisme n’est pas un délit ! » C’est ainsi que la SCAM tente d’interpeller les autorités turques. Pour faire barrage à l’oppression et la censure, douze personnalités, journalistes, intellectuel.les et auteur.e.s s’engagent, personnellement.   ActuaLitté, CC BY SA 2.0   « Nous avons décidé de ne pas abandonner à leur sort les journalistes, les écrivains, les cinéastes, les artistes que vous avez arrêtés de manière inique, brutale et arbitraire, et que vous vous apprêtez à juger », écrivent les douze, dans une...

La version 0.27 de Readium est sortie

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 11.07.2017

L'application Readium, développée par l'EDRLab et le groupe de travail autour de la lecture numérique du W3C, vise à rendre le livre numérique plus accessible et interopérable, en participant à la promotion du format EPUB. Open source, Readium peut servir de base à la création d'applications autour de la lecture numérique. La version 0.27 est désormais disponible. (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)   Cette mise à jour, qui concerne Readium SDK et ReadiumJS, est essentiellement là pour corriger quelques bugs, précise l'EDRLab. La version 0.28 est d'ores et déjà...