Le plan autisme est encore loin de répondre aux besoins

Clément Solym - 18.05.2009

Edition - Société - plan - autisme - bilan


Valérie Létard, secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité avait annoncé en grandes pompes la mise en place d’un plan 2008-2010, qui s’appuie sur 187 millions d’euros, pour rattraper le retard français concernant la prise en charge des autistes. Ce plan prévoyait la création de 4100 places supplémentaires sur cinq ans. Un an plus tard, tous les spécialistes, comme les associations de familles s’accordent à dire qu’on est encore loin du compte.

Même si une prise de conscience a été amorcée, les moyens manquent encore pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Il faut dire qu’en France, les autistes sont trop souvent soignés comme des malades psychiatriques, ce qui est une façon inadaptée de les traiter. Il faut bien davantage mettre l’accent sur l’éducatif.

Le nombre d’autistes en France est déjà très mal connu. Selon l’Inserm, ils seraient 180 000 alors que le comité d’étique en compte 500 000. De nombreuses familles sont encore obligées, lorsqu’elles en ont les moyens, d’envoyer leur enfant dans des structures adaptées à l’étranger faute de places en France.

Les associations continuent de se battre au quotidien pour améliorer la prise en charge de chaque individu. Mais, tout le monde s’accorde sur un point : les moyens font cruellement défaut, même si la bonne volonté est là…