medias

Le Plan S pour l'open access inquiète éditeurs européens et américains

Antoine Oury - 09.11.2018

Edition - International - Plan S open access - acces ouvert publications scientifiques - edition scientifique


Avec son Plan S, la Commission européenne s'est fixé un objectif clair : après le 1er janvier 2020, les publications scientifiques issues d'une recherche financée par des fonds publics européens devront être publiées en accès ouvert. En Europe et aux États-Unis, les organisations d'éditeurs assurent que cette transition aura des conséquences importantes pour l'économie du secteur.


Leader lock
(Joybot, CC BY-SA 2.0)

L'Union européenne veut faire de l'accès ouvert à certaines publications scientifiques une réalité d'ici 2020 : c'est la date fixée par le Plan S, secondé par une coalition S constituée d'établissements et d'institutions concernés. Pour faire simple, tous les articles basés sur des résultats de recherches financés par des fonds publics européens ou nationaux, dans la cadre de l'UE, devront être publiés dans des revues en open access, ou accès ouvert.

 

Cet objectif ne concerne que les articles scientifiques, avait précisé la Commission européenne, et non les monographies et ouvrages de recherche, pour le moment exclus du champ.

 

C'était attendu : l'édition scientifique, dont le modèle économique repose sur la publication et la mise à disposition d'articles scientifiques et académiques, a exprimé son opposition au Plan S de la Commission européenne. L'Union internationale des éditeurs annonce ainsi son soutien à l'association des éditeurs techniques, scientifiques et médicaux et réclame un délai de concertation avant 2020.

 

Une infraction à la liberté de publier ?
 

« Le désir de l’UE de prendre la tête de la transition vers l'accès ouvert peut conduire à ce que les chercheurs d'autres pays soient gravement désavantagés. Nous encourageons la Commission européenne à trouver un meilleur moyen d'atteindre ses objectifs en maintenant un dialogue ouvert avec les éditeurs techniques, scientifiques et médicaux », souligne ainsi José Borghino, secrétaire général de l'UIE.

 

Plus de 800 chercheurs du monde entier indiquent, dans une lettre ouverte, qu'ils partagent les inquiétudes de l'édition au sujet du Plan S. Ils y voient « une infraction sérieuse au principe de liberté académique », notamment par l'« [a]ccès fortement réduit (tout comme la possibilité d'y publier) à des revues scientifiques appropriées de haute qualité, avec pour conséquence directe de restreindre fortement le choix des pays avec lesquels nous pouvons collaborer de manière appropriée ou maintenir des programmes d'échange durables ». Le domaine de la chimie, en particulier, serait touché négativement par des mesures du Plan S.

 

Des chercheurs dénoncent les pratiques
“anticoncurrentielles” d'Elsevier

 

L'association des éditeurs américains, pointant aussi une infraction à la liberté de publier, souligne que « le Plan S dévalue et manque de respect au secteur de l'édition de trois manières : il impose des réglementations strictes à un marché privé innovant, crée des obstacles à l'accès au marché pour les éditeurs américains et impose des contraintes déraisonnables aux chercheurs ».

 

Le Plan S survient alors que les conditions de publication et de diffusion des revues scientifiques, techniques, médicales et plus généralement académiques sont particulièrement critiquées, à la fois pour leurs tarifs jugés prohibitifs par les établissements et des chercheurs et pour leurs conditions d'accès.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.