“ Le plus stupéfiant dans cette pandémie, c’est le mystère total qui l’entoure”

Victor De Sepausy - 30.06.2020

Edition - Les maisons - George Soper crise - leçons pandémie crise - livre grippe espagnole


« Inondations, famines, tremblements de terre et éruptions volcaniques ont joué leur part en matière de destruction humaine, dont l’entendement peine à mesurer l’horreur, et pourtant, jamais auparavant ne s’était produite une catastrophe à la fois aussi soudaine, aussi dévastatrice et aussi universelle. »



 
Épidémiologiste et ingénieur sanitaire, George A. Soper fut l’un des premiers à tirer les leçons du désastre sanitaire historique de la grippe espagnole. Dès 1919, il parvient à synthétiser les connaissances et les débats de l’époque sur le sujet. Davantage qu’un compte rendu de l’épidémie en elle-même, il livre un témoignage prémonitoire sur la nature des maladies pandémiques dans un monde interconnecté. 

Dès 1918, la maladie se propagea à une vitesse exceptionnelle. Avec une impressionnante lucidité, Soper constate avant tout le caractère volatil, et mystérieux, des pandémies de grippe. Il dénonce en même temps l’indifférence avec laquelle ces maladies sont habituellement regardées, cause de notre incapacité à nous en prémunir. Sa méthode ne se contente pas d’observer les symptômes et de tenter de prescrire un remède. Il s’attaque à l’analyse détaillée de l’ensemble des cofacteurs afin de mieux appréhender les causes de la maladie et l’éradiquer. 

Un siècle plus tard, on est frappé de constater que les moyens employés dans la lutte contre la pandémie de covid-19 sont précisément les mêmes que ceux utilisés contre la pandémie de 1918, et qu’aujourd’hui encore, certaines des interrogations de Soper demeurent sans réponses, notamment en ce qui concerne l’impact des variations climatiques sur l’évolution des virus. Par delà les querelles scientifiques, ces pandémies révèlent avant tout la fragilité de l’espèce humaine. Mais Soper croit en la possibilité de nous prémunir de telles maladies... 

« Le plus stupéfiant dans cette pandémie, c’est le mystère total qui l’entoure. Nul ne semble savoir ce qu’est la maladie, d’où elle vient, ni comment y mettre fin. Les esprits anxieux se préoccupent de la survenue d’une nouvelle vague. »




George A. Soper, Trad. Danielle Orhan – Leçons d’une pandémie ; Suivi de “Le Combattant d’épidémie” – Allia – 9791030413113 – 3,10 €


Commentaires
Cela valait-il un livre? D'autres pandémies (la grippe espagnole par exemple), ont été ô combien plus meurtrières...La seule différence : la communication était paresseuse et maigrichonne, on ne devait pas s'en porter plus mal!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.