medias

Le poète égyptien Ahmed Fouad Negm, insoumis, est décédé

Antoine Oury - 03.12.2013

Edition - International - Ahmed Fouad Negm - poète égyptien - décès


Le poète Ahmed Fouad Negm est décédé à l'âge de 84 ans, annonce l'Associated Press depuis l'Égypte, en reprenant l'information communiquée par son ami et éditeur, Mohammed Hashem. Poète et chanteur très populaire dans son pays, Ahmed Fouad Negm était devenu un symbole de résistance à l'oppression, et avait inspiré bon nombre de mouvements contestataires.

 


Ahmed Fouad Negm, capture d'écran du documentaire "Tahrir, je chante ton nom", par France 24

 

 

Né en 1929 dans le Nord de l'Égypte, l'écrivain, relativement inconnu en France où ses oeuvres sont peu diffusées, accède à une audience plus large avec la mise en musique de ses poèmes. En effet, avec le musicien Sheikh Imam Issa, il entame une série de concerts dans les cafés de la capitale, et les universités du pays.

 

Dispersant une bonne parole de résistance à l'oppression, c'est naturellement que le poète avait apporté son soutien aux révolutions égyptiennes de 2011. Il déclarait alors : « Nous sommes dans une société qui ne se soucie des affamés que lorsqu'ils ont un bulletin de vote, et des dénudés lorsqu'il s'agit de femmes. »

 

Déclaré Ambassadeur des pauvres par les Nations Unies en 2007, le poète n'avait pas attendu le titre pour l'être : il fut par ailleurs emprisonné à de nombreuses reprises, notamment sous les régimes de Gamal Abdel-Nasser et Anwar Sadat.