Le porno pour maman : plus fort que Rowling et Dan Brown

Clément Solym - 19.06.2012

Edition - Economie - EL James - Fifty Shades of Grey - succès


On savait déjà que les ventes du livre de E.L. James, Fifty Shades of Grey était un succès démentiel en librairie. Cet ouvrage racontant les relations perverses entre une jeune femme et son riche amant est devenu aujourd'hui le livre de poche qui s'est le plus rapidement vendu, explosant les records de JK Rowling ou encore le Da Vinci Code de Dan Brown. 

 

Durant la seule semaine passée, la trilogie romanesque, classée X, ce sont 100.000 exemplaires qui ont été écoulés, un succès tel qu'il semble enfoncer les résultats d'Harry Potter. 

 

L'histoire de cette trilogie, qui a débuté en autoédition sous la forme d'un seul volume avant d'être scindé en trois parties, ressemble véritablement à une success story éditoriale démente. Depuis les six dernières semaines, les trois livres sont dans les tops des meilleures ventes chez nos voisins britanniques. 

 

Un porte-parole de Nielsen Book-Scan explique que la réussite du livre est principalement due aux personnes qui achètent entre trois et quatre livres chaque année. « Les livres ont dépassé le marché de masse. De toute évidence, les gens ne sont pas gênés par son genre plus que cela. »

 

Erika Mitchell, l'auteure, de son vrai nom, pèse désormais plus de 4 millions £ après avoir signé plusieurs accords pour la publication de son livre chez un éditeur, ainsi qu'un contrat pour un film avec Hollywood. 

 

Et la réputation du livre va croissant : durant neuf semaines, le premier volume a été classé en meilleure vente. Une réussite particulièrement inhabituelle, alors que le film inspiré du livre n'est pas encore sorti, mais surtout, les Anglais sont admiratifs de la réussite des 100.000 exemplaires vendus dans la semaine. 

 

Depuis que Bret Easton Elis a annoncé son intention de prendre part à cette adaptation, il devient compliqué de ne pas voir ce livre devenir une monstruosité de l'édition. Universal Pictures, qui en a acheté les droits doit se frotter les mains de cette réussite, alors que la soif de littérature érotique envahit le monde - encore qu'aucun éditeur français n'ait encore manifesté son intérêt pour le livre. 

 

Même Kirsten Stewart, la petite Bella de Twilight semble être conquise. Un signe ?