Le portail des librairies indépendantes restera “totalement neutre”

Antoine Oury - 26.06.2017

Edition - Librairies - portail librairie indépendante - librairiesindependantes.com - syndicat librairie française portail


Les 4e Rencontres nationales de la librairie, à La Rochelle, ont été marquées par le lancement du portail commun à 700 librairies indépendantes, librairiesindependantes.com. Celui-ci réunit tous les stocks des établissements sous un seul moteur de recherche, afin d'offrir aux consommateurs un moyen simple et rapide de trouver l'ouvrage qu'il recherche, dans une librairie à proximité.
 


 


Le portail librairiesindependantes.com est d'ores et déjà accessible : nous y avions jeté un coup d'oeil dès samedi, constatant la simplicité de l'outil et quelques améliorations à apporter. Le site présente les livres physiques et numériques disponibles dans les librairies indépendantes les plus proches de l'internaute et, espère le Syndicat de la librairie française, du client.

Le but de ce portail est d'abord de fournir une adresse commune au réseau des librairies indépendantes, utile pour les campagnes nationales de communication, par exemple. « Le premier enjeu, c'était de fédérer tous les portails de spécialité ou les portails régionaux, et nous en faisons apparaître 15 sur 15 », nous explique Matthieu de Montchalin, le président du Syndicat de la librairie française.

« Si un portail se crée demain, l'objectif est qu'il rejoigne celui des librairies indépendantes. Nous sommes en discussion avec Canal BD, le portail de l'ALEF, les libraires du mieux-être et de l'ésotérisme, et ceux du groupement Initiales vont intégrer celui des librairies indépendantes. Si un portail spécialisé ou régional se crée, il est bien sûr le bienvenu », nous confirme Thomas Le Bras, chef de projet de la place de marché leslibraires.fr, qui supervise le portail librairiesindependantes.com.

Les libraires recensés n'auront pas besoin de transmettre à deux reprises leurs informations et leurs stocks : l'automatisation est assurée.

Le portail utilise les métadonnées du Fichier Exhaustif du Livre (FEL) de Dilicom, avec des compléments d'information apportés par la base bibliographique de la plateforme leslibraires.fr : « Nous y tenions beaucoup, à la fois du côté SLF et du côté leslibraires.fr. Nous participons d'ailleurs aux commissions pour défendre le travail interprofessionnel que représente le FEL », souligne Thomas Le Bras.

Dès que le FEL sera adapté au format ONIX, reconnu comme un standard en matière de métadonnées, le portail librairiesindependantes.com l'adoptera totalement. « L'intérêt, à travers ce site, c'est aussi de montrer aux éditeurs, diffuseurs et distributeurs que l'on fait quelque chose de leurs métadonnées », précise Thomas Le Bras. « Même si le FEL est distribué de manière payante, c'est une alternative économiquement bien plus raisonnable aux bases bibliographiques comme Electre, par exemple. Nous restons sur des informations simples, mais qui fonctionnent. »
 

“Les libraires indépendants sont pertinents sur internet”
(Matthieu de Montchalin)


Le portail du SLF affiche quelques animations, comme des sélections, mais se concentre surtout sur le stock, la réservation et l'achat. Le site est compatible avec la navigation mobile, qui propose la géolocalisation – une version applicative n'est donc pas prévue.

Ce portail des librairies indépendantes est « totalement neutre », précise Thomas Le Bras, ne collecte aucune donnée et ne constitue aucun fichier client, même si les portails verront si des clients ont été redirigés chez eux à partir de librairiesindependantes.com.