Le premier ministre en visite dans un lycée professionnel

Clément Solym - 03.09.2009

Edition - Société - réforme - lycées - professionnels


Même si l’on a beaucoup parlé de la future réforme du lycée général, peu de médias se sont véritablement intéressés au bouleversement que vient de subir la filière professionnelle.

Avant la réforme qui rentre nationalement en application à partir de cette rentrée 2009, il fallait quatre ans pour obtenir un bac professionnel. En effet, l’élève, en sortant de la troisième pouvait soit faire un CAP soit un BEP en deux ans. Ensuite, pour obtenir un bac pro, il lui fallait faire encore deux ans. Désormais, il ne faudra plus que trois ans. Cette réforme va conduire à la fermeture de nombreux BEP.

La raison officielle de cette mesure est d’aligner le cycle professionnel sur le général tout en espérant, au passage, réduire le nombre d’élèves sortant du système sans aucun diplôme. Ils sont actuellement 120 000 par an à être dans ce cas.

Mais, d’un autre point de vue, il est clair que cette réforme permet aussi d’économiser beaucoup d’argent : une année en moins, c’est autant de cours en moins à donner… Pour le Premier ministre, François Fillon, c’est une réforme très « positive ». En visite dans le lycée professionnel de Cormeilles-en-Parisis, il s’est félicité de la réussite de cette réforme.