medias

Martin Schulz accueille les éditeurs et libraires européens

Clément Solym - 04.03.2015

Edition - libraires éditeurs Europe - Martin Schulz - Parlement européen


Si la ministre de la Culture s'est félicitée de sa rencontre avec le président du Parlement européen, Martin Schulz, libraires et éditeurs furent également reçus. Une délégation de la Fédération des éditeurs européens et celle des libraires européens et internationaux ont pu échanger quelques mots. Et apprécier le « ferme soutien du président à l'industrie du livre ».

 

 Euranet Awards 2011 Prize giving ceremony

Connect Euranet CC BY SA 2.0

 

 

Pour l'EIBF, étaient présents les coprésidents Kyra Dreher, Fabian Paagman et Jean-Luc Treutenaere. Avec deux, deux représentants de l'Association des libraires du Royaume-Uni et de l'Irlande, Tim Walker et Tim Godfray. Ces derniers ont évoqué les questions d'interopérabilité, ainsi que le droit, pour le consommateur, à disposer de ses fichiers, légalement acquis, sur tous types d'appareils. Le tout sans être contraint par un écosystème propriétaire, précisait Françoise Dubruille, directrice de l'EIBF. 

 

Et de soutenir qu'une libre et loyale concurrence profiterait aux consommateurs, dès lors que les revendeurs auraient les mêmes conditions commerciales. Comprendre : une plus grande égalité devant la fiscalité. 

 

Du côté des éditeurs, la FEP avait réuni Pierre Dutilleul, l'actuel président, ainsi qu'Henrique Mota, le vice-président, et le trésorier Rudy Vanschoonbeek et Jessica Sänger représentant le Boersenverein. Était également présente la directrice, Anne Bergman-Tahon. Les éditeurs ont souligné l'importance d'un environnement équilibré pour la chaîne du livre, à travers le droit d'auteur.

 

Le sujet est évidemment sensible, alors que le Parlement européen a reçu le rapport de Julia Reda, l'eurodéputée du parti pirate, proposant un projet de réforme... Et pour la FEP, les arguments de l'eurodéputée doivent être pris avec de sacrées pincettes. En revanche, les éditeurs insistent, avec les libraires, sur la nécessité d'une fiscalité équitable pour tous.

 

Le président Schulz, soucieux de porter les questions d'interopérabilité au cœur des débats sur la diversité culturelle, a saisi l'occasion. Une invitation a été lancée par Fabian Paagman, et une rencontre aura lieu dans sa librairie de La Haye, aux Pays-Bas. 

 

En tant qu'ancien libraire, Martin Schulz est évidemment sensible aux questions qui touchent à ce métier. Et surtout très conscient des difficultés tant des indépendants que des chaînes. Rappelons qu'en 2016, on entrera dans la présidence néerlandaise.

 

Fleur Pellerin n'avait pas dit autre chose ce matin« Une adaptation de la politique culturelle à l'ère du numérique ne peut se limiter au droit d'auteur. Pour conforter la diversité culturelle, il faut garantir un environnement équitable, propice au développement d'acteurs européens. Au-delà des enjeux de régulation culturelle, il est absolument crucial d'assurer l'équité entre les acteurs, tant au regard de la fiscalité applicable qu'au regard des règles de concurrence, afin que l'Europe puisse rester une terre d'innovation et de création. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.