Le Prince Charles de Galles épris du poète Gallois Dylan Thomas

Clément Solym - 19.09.2014

Edition - International - Prince Charles - Dylan Thomas - lecture marathon


Une lecture marathon doit intervenir dans les prochains temps, réunissant plusieurs célébrités autour de l'œuvre de Dylan Thomas. Les festivités qui débuteront en octobre seront certainement moins arrosées que ne l'aurait souhaité le poète, particulièrement porté sur la boutanche. Mais la lecture sera éprouvante : 36 heures sans interruption. Démarrage l'avant-veille du jour de la commémoration. 

 Prince Charles

Dan Marsh, CC BY SA 2.0

 

 

Cette année, le centenaire de la naissance du poète et dramaturge Dylan Thomas sera dans toutes les activités culturelles du Pays de Galles. Décédé en 1953 à l'âge de 39 ans, l'écrivain aura droit à une commémoration de grande envergure, allant du Royaume-Uni, définitivement consolidé après le Non à l'indépendance de l'Écosse, jusqu'à l'Amérique du Nord. 

 

Plusieurs personnalités se sont déjà manifestées dans ce projet, Michael Sheen, Sir Ian McKellen ou même l'ancien capitaine de l'équipe de rugby Ryan Jones. Et le dernier en lice, c'est le Prince Charles lui-même, particulièrement motivé par le Dyathlon qui se profile. « Pour le National Poetry Day, j'ai été très heureux, même si, un peu hésitant, d'être capable d'enregistrer une lecture de l'un de mes textes favoris, Fern Hill, avec son évocation poignante et forte d'un monde rural dans l'ouest du Pays de Galles, celui de mon enfance », explique la tête couronnée.

 

« Je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est l'un des grands héritages de la poésie de Thomas – il incite les gens à apprécier les incomparables paysages du Pays de Galles. » Le projet de lecture n'est pas celui d'une tentative de record futile, précisent les organisateurs, mais véritablement une intention forte de présenter le travail de l'écrivain.

 

L'admiration américaine pour le poète est si intense que Jimmy Carter lui-même avait inauguré le Dylan Thomas Centre de Swansea, en 1995. Pour les célébrations du centenaire, les organisateurs espèrent la venue de... Bill Clinton, autre président des États-Unis accro à l'œuvre de Thomas. Sans oublier Johnny Depp, amateur des poètes et chanteurs maudits, qui pourrait bien lui aussi faire le déplacement.

 

En janvier dernier, l'acteur et producteur Elijah Wood était annoncé comme l'un des participants à la future adaptation d'un biopic consacré au poète Dylan Thomas, Set Fire to the Stars. Wood doit y incarner John Malcolm Brinnin, confrère et ami de Thomas, qui l'accompagnera aux États-Unis. Le tournage se déroulera toutefois au Pays de Galles, non loin de la propre maison de Dylan Thomas, dans la ville de Swansea, la « charmante ville moche » selon le poète.

 

Longtemps sulfureux au Pays de Galles, et précédé de sa réputation d'« étoile filante », mort à 39 ans et très enclin à picoler, le poète est revenu en odeur de sainteté suite à la reconnaissance internationale, plus axée sur les textes de l'auteur. Le premier ministre du pays, Carwyn Jones, a lui-même mis en avant sa passion pour Thomas. (via BBC)