Le principal onaniste en télésiège prend 15 mois ferme

Clément Solym - 04.04.2008

Edition - Société - principal - exhibitionniste - pédophilie


Deux ans de prison, dont 15 mois ferme, c'est la peine à laquelle le principal du collège Émile Zola a été condamné par le Tribunal d'Albertville.

Âgé de 58 ans, l'homme a été reconnu coupable d'exhibitionnisme à au moins quatre reprises devant de jeunes filles au cours de déplacement en télésiège à Val-Thorens et Ménuires (Savoie). Le procureur de la République d'Albertville, Henri-Michel Perret, pour qui Christian Meyer se dit satisfait de ce jugement.

Le fond de l'air est frais mais n'effraie pas

Christian avait allégué que ses séances d'onanisme en plein air « c'est pour réaliser une expérience pédagogique ». Et bien qu'il déclare : : « J'ai besoin d'être soigné, de suivre une psychothérapie pour comprendre pourquoi j'ai dérapé. », le procureur ne le rate pas et le taxe de « exhibitionniste à tendance pédophile ».

Toutefois, il « reste très surpris que le froid et la neige aient donné des pulsions pédophiles à cet homme dangereux et [a] du mal à croire qu'il ne se soit jamais rien passé dans son collège ». Par ailleurs, on souligne que M. Meyer serait en état de récidive, suite à une autre pratique de montrage de zizi en 2000 devant une auto-stoppeuse. Il fut ainsi condamné en appel en 2005 et la cour considérant que ce fut un accident ne fit rien inscrire porter à son casier judiciaire.

Trois traits marquants ont été révélés par l'analyse psychiatrique : un « narcissisme important, absence d'empathie et mécanisme de déni majeur en niant le caractère partiellement pédophile de sa sexualité ». M. Darcos avait expliqué en février dernier que « si tous les faits sont avérés, une fois que la justice aura fait son oeuvre, le proviseur du collège sera révoqué ».