Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le prix unique du livre se précise pour la Fédération Wallonie-Bruxelles

Antoine Oury - 20.07.2017

Edition - Economie - Fédération Wallonie-Bruxelles - Belgique prix unique - prix unique Wallonie-Bruxelles


Le prix unique du livre imprimé et du livre numérique vient d'être validé par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, mercredi en quatrième et dernière lecture de l'avant-projet de décret. Il mettra la communauté française de Belgique sur le même plan que le reste du pays, et permettra de cesser la pratique de la tabelle, une taxe ajoutée aux livres français lorsqu'ils sont vendus en Belgique.


Quelques livres de livres
(Jean-Paul Remy, CC BY-NC-ND 2.0)
 

« En encadrant le prix du livre, on libère la créativité des auteurs, des éditeurs et des libraires. En général, on croit que c’est en encadrant moins qu’on libère. Mais ici, en encadrant les prix du livre, on garantit la diversité pour le lecteur », précisait la ministre de la Culture Alda Greoli en juillet dernier, au moment de la présentation du texte au gouvernement de la Fédération.

 

Rappelons les différents aspects de ce projet de décret :

 

1. Le prix est fixé par l’éditeur ou l’importateur. 

2. Durant les 24 premiers mois, le prix pourra varier de 5 % maximum. 

3. Ce délai est ramené à 12 mois pour les bandes dessinées. 

4. Une fois passés ces délais, le prix du livre sera libre. 

5. La tabelle (ou « mark-up ») sera progressivement supprimée lors d’une période transitoire de trois ans débutant le 1er janvier 2018. 

6. La vente en ligne : le vendeur ne pourra plus cumuler remise de 5 % et gratuité de livraison. 

7. Le livre numérique est présent dans le projet de décret avec des mesures propres à ce marché toujours en développement. 

8. Le contrôle du prix du livre sera prioritairement entre les mains d’une commission indépendante auprès de l’administration qui traitera des plaintes, mais le recours éventuel à la justice est également prévu. 

9. Dans les trois ans après l’entrée en vigueur du présent décret et ensuite tous les trois ans, le Gouvernement évaluera les mesures d’encadrement du prix du livre.

 

D'après la ministre de la Culture Alda Greoli, le texte devrait être présenté au Parlement pour la fin de l'année, mais son application, elle, n'est pas attendue avant 2020.


Belgique : le prix unique tuera l'achat impulsif de livres
en supermarché

 

Comme l'indique ce point dans le décret, la tabelle ou « mark-up », une taxe datant de l'époque où France et Belgique possédaient des monnaies distinctes et qui augmente le prix des livres de 8 à 17 % par rapport aux mêmes livres vendus en France, devrait être supprimée par ce texte.

via Le Vif