Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le programme des candidats à la présidentielle pour le livre et la lecture

Antoine Oury - 09.02.2017

Edition - Société - candidats présidentielles - livre propositions présidentielles - présidentielles édition


À quelques semaines des deux tours de l'élection présidentielle, il est temps de se pencher sur les programmes des différents candidats pour en tirer leur projet politique concernant la lecture, l'écriture, le livre et la culture de l'écrit. Cet article sera mis à jour le plus régulièrement possible pour tenir compte des nouveaux éléments, s'il y a lieu, des programmes politiques.

 

Poker menteur politique.

(Olivier Panza, CC BY-NC 2.0)

 

 

Toutes les mesures présentées dans cet article sont tirées des programmes que portent officiellement les candidats ou découlent de leurs interventions publiques : les sources sont indiquées après chaque mesure. 

 

Évidemment, nous vous invitons à ne pas limiter votre choix aux seules mesures concernant le livre, et à consulter l'intégralité des mesures de chacun-e.

 

Michèle Alliot-Marie (Rassemblement Pour la République)

 

Éducation

 

En matière éducative, sociale, culturelle, l’Etat doit être garant. Il n’est pas obligatoirement l’acteur exclusif. Le statut des personnels œuvrant dans ces domaines doit être adapté aux exigences des missions. Un nombre limité de fonctions relève du statut de la fonction publique avec ses exigences. D’autres plus ou moins nombreuses correspondent à des statuts contractuels : contrats de droit public ou contrats de droit privé.

 

En matière d’Education, l’Etat doit fixer les exigences premières, la lecture, l’écriture, le calcul mais aussi les règles essentielles de la vie en commun, le comportement, les notions de bien et de mal, l’histoire ... raisons d’être de l’école.

Lettres à la Nouvelle France, p.90

 

Culture

 

Dans le domaine de la culture, le rôle de l’Etat doit lui aussi être repensé. La culture est un ciment de la Nation avec ses composantes : langue, art, patrimoine. Elle est un facteur de rayonnement, d’influence et de développement économique. Les entreprises du secteur culturel doivent trouver de la liberté et de la compétitivité plus que de l’aide subventionnée.

 

Car toute intervention de l’Etat se traduit par un ajout de fiscalité qui pèse sur le citoyen.

 

Le poids de la Fonction publique doit revenir dans la moyenne des autres pays comparables. Le service public doit retrouver le sens de sa mission, sa grandeur et son efficacité. La continuité et la neutralité du service public légitiment le statut des agents qui le servent. Il a ses avantages : la sécurité de l’emploi, la retraite. Il a ses contreparties trop oubliées ces dernières décennies : la continuité du service implique la limitation ou l’interdiction de la grève, la neutralité exclue l’expression politique et religieuse des agents.

Lettres à la Nouvelle France, p.91

 

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)

 

Pas de mesures présentées

 

François Asselineau (Union Populaire Républicaine)

 

Éducation

 

Lancement d’un plan d’urgence « Lecture pour tous » pour ramener, en 5 ans, de 40 à 10 % le pourcentage d’enfants sortant de l’enseignement primaire avec des difficultés de lecture.

Programme de libération, p.48

 

Former des adultes autonomes et réfléchis et non pas des salariés consommateurs.

 

Le temps de l’enfance et de l’adolescence doit demeurer prioritairement celui de l’apprentissage de la vie et de la culture, de l’idéalisme et de la gratuité. La formation au monde de l’entreprise et à l’univers marchand n’a pas sa place jusqu’à la fin de la classe de troisième.

Programme de libération, p.48

 

Culture

 

Maintien et approfondissement de « l’exception culturelle », avec une aide des pouvoirs publics à la création artistique française, aux films et aux chansons françaises.

Programme de libération, p.49

 

Fixer un cadre constitutionnel aux médias.

 

Créer un Service public de l’Information et de la Culture (SPIC). Indépendant et doté de moyens lui permettant de remplir sa mission informative, démocratique et émancipatrice, ce SPIC sera chargé par la loi de favoriser la qualité des débats publics, l’élévation de la culture générale et l’éducation de tous en offrant une information et des programmes de qualité (culture, arts, histoire, sciences, etc.).

Programme de libération, p.20

 

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France)

 

Culture

 

Créer un grand ministère de la Culture englobant le patrimoine, le tourisme, le spectacle vivant, les arts, les lettres, le cinéma et la communication.

http://www.nda-2017.fr/theme/culture-patrimoine

 

Consacrer 1 % du budget de la nation à la culture.

http://www.nda-2017.fr/theme/culture-patrimoine

 

Patrimoine

 

Lancer un programme massif de numérisation du patrimoine français et procéder à sa mise en ligne sur un portail unique des données culturelles publiques numérisées (état civil compris) de façon à faciliter leur diffusion auprès du grand public.

http://www.nda-2017.fr/theme/culture-patrimoine

 

Créer une plateforme publique unique de diffusion des contenus culturels regroupant les contenus de l’audiovisuel public, de la BNF, des grands musées, etc.

http://www.nda-2017.fr/theme/culture-patrimoine

 

Éducation

 

Introduire un contingent de places allouées aux écoles, collèges et lycées dans les théâtres et salles de spectacles publics, et élargir à l’ensemble des institutions d’envergure régionales et nationales le jour d’ouverture pour les scolaires.

http://www.nda-2017.fr/theme/culture-patrimoine

 

Se fixer comme objectif minimum que chaque élève maîtrise parfaitement la lecture, l’écriture d’un texte simple, les quatre opérations de base de l’arithmétique, l’Histoire en quittant l’enseignement primaire.

http://www.nda-2017.fr/theme/instruction-publique

 

Abandonner la réforme de la grammaire.

http://www.nda-2017.fr/theme/instruction-publique

 

Réviser l’ensemble des programmes et des manuels scolaires dans le sens d’une plus haute exigence.

http://www.nda-2017.fr/theme/instruction-publique

 

Encourager l’apprentissage de la lecture par la méthode alpha-syllabique et l’usage du boulier pour se représenter mentalement les quantités tout en laissant une marge à l’enseignant au titre de la liberté pédagogique.

http://www.nda-2017.fr/theme/instruction-publique

 

Mettre en place un bilan de acquis à la fin du primaire avec mise à niveau obligatoire pour les élèves qui ne maîtrisent pas encore le B.A.-BA de la lecture, de l’écriture, de l’Histoire de France et des quatre opérations de calcul et n’autoriser le passage qu’après acquisition des apprentissages et savoirs fondamentaux.

http://www.nda-2017.fr/theme/instruction-publique

 

Développer l’enseignement du latin et du grec dont les études montrent qu’ils sont des apports essentiels pour les enfants des milieux modestes.

http://www.nda-2017.fr/theme/instruction-publique

 

Réaffirmer et renforcer la neutralité idéologique des manuels scolaires.

http://www.nda-2017.fr/theme/famille

 

Jeunesse

 

Offrir un « ticket découverte culturelle » par an à tous les Français à partir de 16 ans. Le ticket donnera droit à 2 options à choisir parmi un billet de cinéma Art et essai, une place de théâtre, une exposition, un concert et une visite d’un monument historique.

http://www.nda-2017.fr/theme/culture-patrimoine

 

Numérique

 

Abroger la loi Hadopi et assurer une juste rémunération des auteurs grâce au mécanisme d’une licence globale, prélevée sous la forme d’une contribution forfaitaire mensuelle sur chaque abonnement Internet et redistribuée au prorata des audiences respectives.

http://www.nda-2017.fr/theme/culture-patrimoine

 

Francophonie

 

• Remettre à sa due place, première et prioritaire, la langue française dans les écoles maternelles, primaires, secondaires et professionnelles, en accroissant sensiblement les horaires d’étude, les niveaux de formation des maîtres et d’exigence de qualité, l’efficacité de méthodes éprouvées d’apprentissage.

• Imposer une part importante en français dans toutes les formations diplômantes des universités et grandes écoles françaises.

• Proposer une loi renforcée de protection du français (sur le modèle de l'ancienne loi Toubon), et la faire appliquer en instituant un véritable « droit au français », notamment dans les entreprises.

• Accroître sensiblement les aides publiques aux institutions officielles et associations chargées de développer les productions terminologiques et les traductions.

• Promouvoir la communication scientifique en français : ne subventionner aucun colloque se tenant en France qui exclurait le français. Soutenir la diffusion des produits culturels français à l’étranger. Soutenir l'exception culturelle française

• Enjoindre aux administrations publiques de ne pas traiter les documents de travail reçus uniquement en langue étrangère, et de ne répondre qu’en français.

http://www.nda-2017.fr/theme/affaires-etrangeres

 

• Créer une académie destinée aux jeunes français issus de l’immigration et aux étrangers passés par nos écoles à l’étranger pour en faire les ambassadeurs de notre pays dans leur pays d’origine dans les secteurs économiques et culturels.

• Soutenir la diffusion des produits culturels français à l’étranger.

• Créer un grand média de la francophonie qui ferait résonner la culture française sur les satellites du monde entier.

http://www.nda-2017.fr/theme/affaires-etrangeres

 

• Faire respecter le statut du français langue officielle et de travail dans diverses institutions internationales, européennes au premier chef.

• Contester en Conseil européen le statut de l’anglais langue officielle des institutions de l’Union Européenne, afin de tirer – aussi dans ce domaine - toutes les conséquences du Brexit.

• Engager, avec nos partenaires dans l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), une négociation d’ensemble pour en faire, dans une relation de respect mutuel, une Communauté de solidarité réelle à la fois linguistique et de développement concerté, notamment en la rapprochant de la valorisation enfin accrue tant de nos départements et territoires d’outre-mer que de notre vaste espace maritime, le deuxième du monde.

http://www.nda-2017.fr/theme/affaires-etrangeres

 

Bastien Faudot (Mouvement Républicain et Citoyen)

 

Je veux donner la priorité à la maîtrise de la lecture et de l'écriture du français, en accompagnant les élèves rencontrant des difficultés spécifiques.

https://www.projet-faudot2017.fr/

 

François Fillon (Les Républicains)

 

Éducation

 

Âge de la scolarité avancé à 5 ans au lieu de 6, pour favoriser l’apprentissage de la lecture et des savoirs fondamentaux par nos enfants.

https://www.fillon2017.fr/participez/15-mesures/

 

« À l'école, de consacrer les trois quarts du temps de classe à l'apprentissage de la lecture, de l'écriture, du calcul, des grands personnages et des grandes dates de l'Histoire de France. »

https://www.fillon2017.fr/participez/rentree-des-classes-redonner-un-cap-a-lecole/

 

Mieux articuler l’enseignement culturel et artistique avec l’histoire générale en renforçant la place de l’histoire de l’art dans l’enseignement de l’histoire générale.

https://www.fillon2017.fr/participez/culture/

 

En complément du manuel traditionnel, l’outil numérique donne accès à un autre mode d’apprentissage. Il faut faire en sorte qu’au cours des 5 prochaines années, 25% des manuels scolaires passent au format digital. La réduction du budget des manuels scolaires papier (350 M€ annuels) permettrait de lancer un programme d’achat de contenus pédagogiques numériques. Cela créera un marché pour les start-ups du secteur, tout en développant des plateformes combinant ressources gratuites et services payants.

https://www.fillon2017.fr/participez/numerique/

 

Patrimoine

 

Protection de notre patrimoine, réduction de la fracture culturelle par un plan “patrimoine pour tous” et soutien à la création artistique pour le rayonnement culturel de la France. 

https://www.fillon2017.fr/participez/15-mesures/

 

Culture

 

Mobiliser tous les établissements culturels nationaux, qui devront développer systématiquement des actions dédiées aux territoires conformément à leur mission « nationale ». Une véritable revue des missions sera entreprise pour chacun d’entre eux et un pourcentage de leur activité, variable en fonction de leurs caractéristiques, affecté chaque année aux actions « décentralisées ».

https://www.fillon2017.fr/participez/culture/

 

Élargir les heures d’ouverture des établissements culturels en y consacrant les moyens nécessaires, en développant le bénévolat qui est un élément essentiel de l’action culturelle en milieu rural et “rurbain” et en mettant à contribution les ressources constituées par les jeunes ayant opté pour un service civique culturel.

https://www.fillon2017.fr/participez/culture/

 

Diversifier les modes de financement en soutenant le recours au mécénat, mais aussi au lancement de souscriptions, aux partenariats publics privés (notamment avec les acteurs du tourisme) et au financement participatif (crowdfunding).

https://www.fillon2017.fr/participez/culture/

 

Librairies

 

Soutenir la préservation du réseau de librairies indépendantes, aux côtés des collectivités locales. Les librairies indépendantes sont les poumons culturels des villes ou des quartiers. Le maillage territorial qu’elles dessinent est unique au monde. Je m’engage à ce que l’État soit aux côtés des collectivités territoriales pour les soutenir.

https://www.fillon2017.fr/participez/culture/

 

Numérique

 

Préserver au niveau européen, la notion d’« exception culturelle ». Face aux géants américains, chinois et indiens de la communication, il nous faut assumer notre exception culturelle. Cela passe concrètement par une réforme, permettant d’appliquer le principe du pays de destination du service (au lieu du pays d’émission), de la directive Services Medias Audiovisuels – article 13 relatif à la promotion des œuvres européennes. Cette réforme est en effet urgente au vu de l’impunité dont profitent actuellement les géants du Net, qui s’établissent là où la fiscalité est la plus faible et où les obligations d’investissement et de diffusion de la création européenne sont les moins contraignantes.

https://www.fillon2017.fr/participez/culture/

 

Préserver la rémunération de la création à travers le système français du droit d’auteur en confortant l’Hadopi dans son rôle pédagogique, voire en la renforçant pour la rendre plus efficace et en luttant efficacement contre la contrefaçon commerciale des œuvres musicales, littéraires ou audiovisuelles : il faut aménager sans tarder le régime de responsabilité, non pas des hébergeurs dits passifs, mais des intermédiaires techniques qui ont une responsabilité dans la mise en avant ou l’édition des œuvres culturelles.

https://www.fillon2017.fr/participez/culture/

 

Accompagner l’ouverture de 1000 pépinières d’artistes sur le territoire avec les collectivités locales, en s’inscrivant pleinement dans les possibilités offertes par les nouvelles technologies.

https://www.fillon2017.fr/participez/culture/

 

Benoît Hamon (Parti socialiste)

 

Éducation

 

Je ferai de l’éducation artistique et culturelle une priorité des pouvoirs publics.

https://www.benoithamon2017.fr/thematique/pour-une-republique-bienveillante-et-humaniste/#culture

 

Culture

 

Je porterai le budget consacré au développement et à la diffusion de l’art et de la culture à 1% du PIB.

https://www.benoithamon2017.fr/thematique/pour-une-republique-bienveillante-et-humaniste/#culture

 

Je créerai un visa artiste pour mieux accueillir les talents étrangers et favoriser les échanges culturels entre artistes français et internationaux. Permettre aux artistes du monde entier de venir pour un festival, pour une collaboration artistique ponctuelle ou pour s’imprégner de la culture française ne devra plus poser la moindre difficulté à l’avenir.

https://www.benoithamon2017.fr/thematique/pour-une-republique-bienveillante-et-humaniste/#culture

 

Je donnerai corps à un statut de l’artiste afin de donner toute la reconnaissance qu’ils mérite à celles et ceux qui se consacrent à la création. Tout en préservant le statut de l’intermittent, il nous faut prévoir une couverture sociale pour les artistes qui n’entrent pas dans le champ du spectacle comme les auteurs, les scénaristes ou les compositeurs. Ce progrès social pourra s’inscrire dans le cadre du statut unique de l’actif que j’appelle de mes voeux.

https://www.benoithamon2017.fr/thematique/pour-une-republique-bienveillante-et-humaniste/#culture

 

Je promouvrai une politique culturelle ambitieuse à l’échelle européenne. Cette politique devra être souple, réactive et attentive aux nouvelles tendances pour leur permettre de prospérer et de se développer dans toute l’Europe. Je réaffirmerai résolument notre attachement à l’exception culturelle qui a permis le prix unique du livre et un mode de financement du cinéma à la fois redistributif et efficace.

https://www.benoithamon2017.fr/thematique/pour-une-republique-bienveillante-et-humaniste/#culture

 

Jeunesse

 

Je favoriserai l’accès des jeunes à la culture de proximité grâce à la distribution de Passeports culture à tous les jeunes entre 12 et 18 ans. Ce passeport leur donnera accès non seulement aux arts populaires comme le cinéma et les concerts, mais également aux autres représentations habituellement moins fréquentées du grand public (expositions d’artistes locaux, théâtre, opéra, etc.)

https://www.benoithamon2017.fr/thematique/pour-une-republique-bienveillante-et-humaniste/#culture

 

Francophonie

 

Je fonderai un « Pavillon de la langue française » pour promouvoir le multilinguisme à l’heure de la mondialisation, pour renforcer l’apprentissage de notre langue et projeter notre culture dans le monde entier.

https://www.benoithamon2017.fr/thematique/pour-une-republique-bienveillante-et-humaniste/#culture

 

Numérique

 

Je développerai l’offre légale de contenus culturels numériques pour toucher le plus grand nombre sans fragiliser les artistes. Dans la lignée de la « taxe Youtube », je développerai tous les moyens techniques et juridiques adéquats pour une juste rémunération des artistes. A l’heure du numérique, il est aussi temps de lancer une campagne de numérisation massive des oeuvres du domaine public.

https://www.benoithamon2017.fr/thematique/pour-une-republique-bienveillante-et-humaniste/#culture

 

Yannick Jadot (Europe Écologie Les Verts)

 

Culture

 

30. La culture pour tous.

→ Dédier 1% du budget de l’État à la Culture.

http://avecjadot.fr/lafrancevive/culture-1-budget-de-letat-dedie-a-culture/

 

32. Soutenir les politiques locales facilitant l’expression des énergies créatives dans les territoires : incubateurs culturels, lieux tiers dédiés aux expérimentations artistiques et aux rencontres non marchandes avec les publics, dispositifs de mutualisation et de coopération en faveur des nouveaux projets et artistes, etc.

http://avecjadot.fr/lafrancevive/politiques-culturelles-locales-incubateurs-lieux-dedies-dispositifs-de-cooperation-etc/

 

44. Créer un ministère de la Transformation numérique dépendant du Premier ministre pour impulser et garantir la transversalité de la mutation à conduire, de l’école à l’entreprise, de la culture aux services publics ; garantir la neutralité des réseaux.

http://avecjadot.fr/lafrancevive/ministere-garantir-transversalite-de-mutation-digitale-neutralite-reseaux/

 

Le programme complet de Yannick Jadot sera en librairie mi-février.

 

Jean Lassalle

 

Éducation

 

La découverte du travail de la ferme dès l’enfance, l’alternance bien avant seize ans, les classes spécialisées pour les artistes ou les sportifs, participeront à rendre ou entretenir le goût d’apprendre.

http://jeanlassalle2017.fr/linstruction-publique-de-nos-enfants/

 

Marine Le Pen (Front National)

 

Éducation

 

Défendre l’identité nationale, les valeurs et les traditions de la civilisation française. Inscrire dans la Constitution la défense et la promotion de notre patrimoine historique et culturel. Assurer la transmission des connaissances par le renforcement des apprentissages fondamentaux (français, histoire, calcul).

p.15, 144 engagements présidentiels

 

À l’école primaire, réserver la moitié du temps d’enseignement au français, à l’écrit comme à l’oral.

p.16, 144 engagements présidentiels

 

Emmanuel Macron

 

Éducation

 

Développer la culture à l’école tout au long de la scolarité des enfants, comme le fait par exemple la Finlande où l’éducation artistique et culturelle obligatoire contribue à l’excellence de son système éducatif.

https://en-marche.fr/ambition-culturelle/

 

Culture

 

L’ouverture des bibliothèques municipales et universitaires le soir et le dimanche.

https://en-marche.fr/ambition-culturelle/

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/emmanuel-macron-ouvrir-toutes-les-bibliotheques-le-soir-et-le-week-end/69328

 

Le Pass culture

 

Création et ouverture à l'Europe, d'un crédit de 500 € pour les jeunes fêtant leurs 18 ans

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/education-et-culture-chantier-prioritaire-du-programme-d-emmanuel-macron/69970

 

Jeunesse

 

La création d’un Pass Culture de 500 euros, donné à chaque Français le jour de ses 18 ans.

https://en-marche.fr/ambition-culturelle/

 

Numérique

 

[L]es grands acteurs du numérique (GAFA) qui seront l’un des co-financeurs de cette politique d’accès à la culture.

https://en-marche.fr/ambition-culturelle/

 

Charlotte Marchandise-Franquet (Candidature citoyenne)

 

Éducation

 

Un système de gestion en pair-à-pair, basé sur les observations de l’ensemble du corps éducatif est aujourd’hui la seule solution pour faire le choix des meilleures techniques pour le système français.

https://articles.laprimaire.org/plaidoyer-pour-un-changement-du-syst%C3%A8me-p%C3%A9dagogique-national-4105788a17a8#.eh4fuwj7h

 

Combattre, avec les enfants et les jeunes, les obstacles à l’accès aux savoirs et aux loisirs

Associer les enfants et les jeunes à l’élaboration des politiques publiques pour une offre adaptée à leurs besoins (accès aux savoirs, aux loisirs, aménagement urbain, mobilité des services).

https://articles.laprimaire.org/5-mesures-pour-grandir-en-france-propos%C3%A9es-par-les-enfants-de661ae4f85d#.dei9vmjkm

 

Culture

 

D’augmenter le budget de la culture d’un milliard d’euros pour aider et encourager l’émergence d’une politique culturelle qui irrigue tous les territoires, ruraux et urbains.

https://articles.laprimaire.org/une-politique-culturelle-ouverte-731dc8ed5736#.qbv0q7gqi

 

De rendre accessible l’offre culturelle en généralisant la tarification selon les revenus de chacun.

https://articles.laprimaire.org/une-politique-culturelle-ouverte-731dc8ed5736#.qbv0q7gqi

 

Numérique

 

Choisir des logiciels libres.

https://articles.laprimaire.org/choisir-les-logiciels-libres-807175be2f76#.24p9vre0c

 

Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche)

 

Éducation

 

« Créer un service citoyen obligatoire » 

Présence sur tout le territoire, y compris les Outre-mer, les zones rurales et les quartiers populaires

Comprenant un bilan de santé, une évaluation des capacités d’écriture, de lecture et de calcul avec leur éventuelle mise à niveau, la formation gratuite à la conduite et le passage de l’examen du permis de conduire.

p.43, L'avenir en commun

 

Culture

 

● Défendre l’exception et la diversité culturelles dans toutes les négociations internationales

● Porter le budget consacré à l’art, à la culture et à la création à 1 % du PIB chaque année pour :

Pérenniser le régime des intermittents du spectacle sur la base de l’accord du 28 avril 2016 et l’étendre aux professions artistiques précaires

Soutenir la création, le spectacle vivant, et l’appropriation par tous des œuvres et pratiques culturelles, et ce par le renouveau de l’éducation artistique à l’école et dans les conservatoires, de l’éducation populaire et de la culture en entreprise.

p.131, L'avenir en commun

 

« Quand une œuvre est arrivée à un certain nombre d’années de diffusion, elle tombe dans le domaine public, c’est-à-dire qu’il n’y a plus de droits qui sont perçus dessus [... L’œuvre] ne tombera plus jamais dans un domaine public autre que commun. [...] [L]orsqu’on aura passé le délai, 30 ans, 40 ans, 70 ans d’après l’Union européenne, qui veut à tout prix que les éditeurs puissent, quelle que soit l’édition, ramasser le plus longtemps possible, le plus possible. Eh bien, on mettrait les mêmes droits qu’avant, ou un peu moins, et ces droits seraient versés à une caisse qui alimenterait la cotisation sociale des créateurs. Cela s’appelle socialiser le domaine public de la création »

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/financer-la-retraite-des-auteurs-avec-le-domaine-public-propose-jean-luc-melenchon/69507

 

Numérique

 

● Supprimer la Hadopi, qui n’a pas fonctionné, et mettre en place un nouveau cadre du partage numérique de la culture par :

L’instauration d’une cotisation universelle sur les abonnements internet, finançant la création et ouvrant droit en contrepartie au téléchargement non marchand

La création d’un service public nouveau de l’internet et d’une médiathèque publique en ligne, avec une plateforme publique d’offre légale en ligne de musique, films et contenus culturels. 

p.132, L'avenir en commun

 

Faire reculer l’affichage publicitaire, en commençant par les abords des villes et des bourgs aujourd’hui défigurés, interdire les écrans publicitaires numériques dans les lieux publics, ouvrir des espaces d’affichage pour l’expression citoyenne et culturelle.

p.134, L'avenir en commun

 

Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste)

 

Pas de mesures présentées.

 

Rama Yade (La France qui ose)

 

Culture

 

137. Réaffirmer le rôle des artistes au cœur de la définition de la politique culturelle de la France

p.44, Projet présidentiel

 

138. Reconnaître pleinement le rôle des collectivités territoriales dans l’animation et le financement de la vie culturelle de la Nation

p.44, Projet présidentiel

 

139. Réaffirmer une politique culturelle de l’Etat en lieu et place de politiques culturelles éclatées, spécialisées et paupérisées

p.44, Projet présidentiel

 

Francophonie

 

141. Rattacher la francophonie au ministère de la Culture, pour que les Français s’y impliquent davantage

p.45, Projet présidentiel

 

142. Inscrire le nom de Léopold Sédar Senghor au Panthéon, en hommage au fondateur de la francophonie

p.46, Projet présidentiel

 

143. Créer un Erasmus francophone pour que les Français cessent de considérer la francophonie comme une langue étrangère ou une « culture du monde »

p.46, Projet présidentiel

 

144. Pour redonner une nouvelle vigueur à la francophonie délaissée, créer une grande université francophone pilote, à l’image de l’université Paris Sorbonne-Abou Dhabi que Dakar ou…. Lagos pourrait accueillir

p.46, Projet présidentiel