Le prix unique du livre ne dégèle pas en Pologne 

Julie Torterolo - 21.07.2015

Edition - International - réglementation livre - Pologne - Projet de loi


Cela fait près de deux ans que la Pologne élabore un projet de loi sur la régulation du prix des livres, mais, à ce jour, les désaccords persistent, et rien n’a été adopté. Selon The Bookseller, le projet de loi n’a été soumis à aucun vote. Les élections législatives polonaises ayant lieu en octobre prochain, l’avenir de la législation ne semble pas au beau fixe.

 

⚪Dzień Flagi Rzeczypospolitej Polskiej ⚪Polish Flag Day ⚪Jour du drapeau polonais ⚪ #ProudToBePolish ♥#Polska #Poland #DzieńFlagi #FlagDay #love #Homeland #WhiteAndRed

(Mariusz Szczepanik, CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

Nicolas Georges, directeur adjoint chargé du livre et de la lecture au ministère de la Culture, avait confirmé en 2014 les résistances des autorités polonaises à mettre en place une loi régulatrice : « Il faut bien préciser que ce n’est pas l’État qui régule les prix, mais bien les éditeurs. Les Polonais sortent de plusieurs décennies de communisme, et sont donc réticents à toute régulation. » Des réticences toujours présentes un an après.

 

Selon The Bookseller, certains éditeurs ont fait pression à l’aide d’un fort lobbying. On retrouve parmi eux les éditeurs Sonia Draga qui dirige une maison d’édition qui porte son nom, Dan Brown ou encore Hilary Mantel. Mais malgré certaines opinions devenues favorables, le parti libéral de la Premier ministre Ewa Kopacz ne serait pas en faveur d’un prix fixe pour le livre. 

 

Le projet de loi prévoirait un prix unique pour le livre pendant une durée de un an, à la suite de laquelle tous les détaillants seraient libres de faire des remises. Une législation qui aiderait à faire barrière à la situation catastrophique de la distribution qui inquiète particulièrement depuis plusieurs années. Les distributeurs dictent l’offre de livres quand les chaînes de librairies jouent le jeu des remises outrancières, comme l’explique Agnieszka Rasinska-Bobr, de l’Institut polonais du livre. 

 

Le marché du livre est également en grande souffrance en Pologne. Selon The Bookseller, le nombre de librairies se serait réduit de 30 % durant les cinq dernières années.