Aux États-Unis, les bibliothèques deviennent des refuges pour la vie privée

Antoine Oury - 24.08.2015

Edition - Bibliothèques - projet Tor - confidentialité - vie privée


Depuis les révélations autour des dispositifs de surveillance de masse mis en place par l'Agence nationale de sécurité américaine, la fameuse NSA, les Américains oscillent entre paranoïa et fatalisme. Les activistes du projet Tor ne baissent pas les bras : ces informaticiens libertaires mettent en place et entretiennent un réseau sécurisé et anonyme pour l'échange de données. Et vont investir les bibliothèques du pays.

 

Vie privée

(g4ll4is, CC BY-SA 2.0)

 

 

L'association des bibliothécaires américains (ALA, American Library Association) profitait du calme mois d'août pour une piqûre de rappel : « L'écart a grandi entre notre tradition de protection de la vie privée et les pratiques communes que les bibliothèques ont développées dans leur effort de fournir du contenu numérique, d'embrasser le web moderne, et de proposer des services personnalisés aux utilisateurs de bibliothèques », soulignaient les professionnels dans un document résumant les bonnes pratiques en matière de confidentialité.

 

Le Library Freedom Project a été monté récemment par Alison Macrina, afin de coordonner au mieux les actions et revendications pour la défense de la vie privée, en particulier au sein des bibliothèques. Convaincue que la liberté intellectuelle va de pair avec la confidentialité de tous les échanges, la jeune bibliothécaire s'est associée avec l'Electronic Frontier Foundation, qui défend la liberté d'expression sur le web.

 

Le projet Tor semblait fait pour rejoindre la coalition, et c'est chose faite avec la mise en place d'un programme pilote au sein de la bibliothèque Kilton de Lebanon, dans le New Hampshire. Les ordinateurs de l'établissement fonctionnent déjà sous Linux (Windows a participé au programme de surveillance de la NSA), mais l'arrivée de Tor va permettre d'améliorer la protection de la vie privée avec toute une série de logiciels sécurisés.

 

Le Library Freedom Project recommande ainsi d'installer le navigateur Tor, totalement sécurisé, sur les postes publics, et va également créer des « relais », qui sont nécessaires à la mise en place du réseau Tor. Ainsi, les établissements participeront directement à la mise en place d'un Internet libre et sécurisé. Environ un millier de relais existent dans le monde, et l'association de deux garants de la liberté d'expression devrait améliorer le bilan.

 

(via Library Freedom Project, Ars Technica)


Pour approfondir

Editeur : Galilee
Genre : sciences...
Total pages : 128
Traducteur :
ISBN : 9782718609294

Contre l'empire de la surveillance

de Assange, Julian; Chomsky, Noam; Ramonet, Ignacio

La révolution informatique et l'explosion d'Internet, deux formidables avancées technologiques, produisent des " dommages collatéraux " d'énorme envergure. Nul n'ignore, par exemple, que la protection de notre vie privée est désormais menacée par la surveillance permanente à laquelle nous soumettent ces merveilleux outils (smartphones, tablettes, ordinateurs) qui ont, apparemment, élargi notre espace de liberté... Mais on imagine mal à quel point nous sommes espionnés. Et donc contrôlés.

J'achète ce livre grand format à €