Le rachat de Payot et Rivages, "logique et réfléchi" (F. Nyssen)

Clément Solym - 04.01.2013

Edition - Les maisons - François Nyssen - Actes Sud - Payot et Rivages


Le rachat des éditions Payot et Rivages par Actes Sud, annoncé hier et officialisé ce matin même, fait des deux maisons des « éditeurs associés ». Ce qui ne signifie pas que la politique éditoriale sera bouleversée de fond en comble, mais plutôt que tous deux mettront en commun des questions logistiques, afin de faire face aux difficultés de l'édition : une contraction des revenus, et une concentration des acteurs. Dans un entretien exclusif accordé à ActuaLitté, Françoise Nyssen détaille ce rachat.

 


Actes Sud

Nouhailler, CC BY-SA 2.0

 

 

« Éditeurs associés » : Françoise Nyssen, présidente du directoire d'Actes Sud, autant que Benoîte Mourot, directrice générale de Payot et Rivages, tiennent à la formule. Elle garantit que chacune des deux maisons « gardera son identité », souligne Françoise Nyssen, si bien que la mise en commun des catalogues, ou la création d'une collection commune, ne sont pas prévues pour l'instant. « Si on a envie de faire des choses ensemble, nous les ferons, comme nous les ferions avec n'importe quel autre éditeur, sans qu'il soit forcément associé. »

 

L'équipe de Payot et Rivages reste donc au sein des bureaux, dont l'adresse est inchangée : « Quand nous avons informé nos auteurs, ils l'ont pris comme une bonne nouvelle. C'est un éditeur indépendant qui nous rachète, pas un grand groupe » se félicite Benoîte Mourot, en certifiant que l'opération s'exécute pour « la pérennité de la maison ». 

 

« Il nous a tout simplement paru opportun de le faire maintenant », explique simplement Françoise Nyssen, démentant toute volonté de développement et préférant les termes de « réflexion » et de « logique ».

 

Tout comme elle préfère ceux d'« ensemble » et d'« association » pour qualifier Actes Sud, qui a fusionné avec les éditions du Rouergue en 2004. « Comme Danielle Dastugue pour le Rouergue, il était important que Jean-François Lamunière [Président-Directeur général de Payot & Rivages] quitte ses fonctions, mais aussi qu'il intègre le conseil d'administration d'Actes Sud, aux côtés de Danielle Dastugue » assure François Nyssen.

 

Les dangers qui guettent les « petites maisons d'édition »

 

Pour la présidente du directoire, l'année écoulée fut bonne, au regard de la situation de l'édition, avec des chiffres légèrement en hausse par rapport à l'année précédente. Toutefois, les conditions éditoriales restent difficiles selon la fille d'Hubert Nyssen, la faute à « la mainmise de certaines entreprises aux comportements fiscaux indélicats », et « aux cessions des maisons, désolantes ».

 

À ce titre, l'épisode Flammarion, pour laquelle Actes Sud avait proposé une offre, (voir notre actualitté) reste douloureux : « Je ne comprends toujours pas pourquoi nous avons été écartés du dossier, sans raison valable. Nous pouvions le faire, avec une offre structurée. »

 

L'arrivée de Payot et Rivages n'est pas le seul événement de la rentrée 2013 pour Actes Sud, puisque sa Légion d'honneur, (voir notre actualitté) à défaut de la refuser, Françoise Nyssen « l'attribue à Actes Sud ».

 

 

Pour approfondir

Actes Sud sur la piste de Flammarion

Quand Millenium s'offre James Ellroy et Donald Westlake