Le rachat de Volumen par Interforum devant l'Autorité de la Concurrence

Nicolas Gary - 21.05.2015

Edition - Economie - Volumen Interforum - Martinière Editis - concentration concurrence


Le 7 mai dernier, l'Autorité de la concurrence a reçu notification d'un projet de concentration. Il s'agit là du rachat par le groupe Editis de la structure de diffusion-distribution Volumen, ainsi que de sa filiale, Loglibris. Les observations de tiers seront reçues jusqu'au 3 juin, avant que l'Autorité ne rende son avis, sur « l'acquisition par Editis du contrôle exclusif de Volumen ».

 

 

Siège d'Editis, place d'Italie (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) 

 

 

Le rapprochement entre les deux sociétés a fuité mi-mars, avant d'être officialisé à la fin du mois. « Dans un contexte économique exigeant, les groupes d'édition la Martinière et Editis entament une négociation exclusive, en vue d'un rapprochement de leurs activités de diffusion et de distribution », indiquait le groupe La Martinière.

 

En reprenant la diffusion/distribution Volumen/Loglibris, Editis l'intégrerait à Interforum avec « la constitution d'un pôle de diffusion distribution renforcée afin de répondre aux enjeux du marché du livre de demain », expliquait-on. C'est que Volumen/Interforum deviendrait alors le premier acteur du domaine, passant devant le groupe Hachette. 

 

Depuis quelques semaines, les représentants du personnel sont entrés dans une procédure d'information et de consultation, en vue de cette acquisition. Or, selon des sources syndicales, il serait question d'une réorganisation chez Volumen/Loglibris, avant que ne soit conclue la transaction. On parle ainsi d'une possible fermeture du site de Loglibris à Orly, avec la suppression de 29 postes. 

 

Dans le même temps, Sejer, la filiale d'Editis réunissant plusieurs maisons (Nathan, Bordas, Le Robert, Retz et Clé international) devrait assister à la suppression de plusieurs dizaines de postes, « malgré une bonne conjoncture du groupe Editis », précise la même source. 

 

Mouvements de grèves ou de blocage en perspective

 

Les élus CGT des deux structures ont eu lieu, apprend-on, « pour faire des propositions aux directions du groupe de la Martinière et de la société Interforum Editis ». La priorité sera portée sur l'emploi et le reclassement dans l'une et l'autre structure, assure-t-on. 

 

« Nous demandons concrètement à la direction d'Interforum que les postes actuellement en Contrat Durée Déterminée soient transformés en Contrat à Durée Indéterminée dans un premier temps et d'accueillir sans problème ensuite des salariés de Volumen/Loglibris sur des postes que la direction s'est engagée à créer par rapport à la reprise d'activité », indique le syndicat. 

 

Déplorant « les incertitudes économiques » qui accompagnent le mouvement de concentration, le syndicat annonce également que des mouvements de grèves seront mis en place « si la direction de Volumen Loglibris ne revient pas avec des propositions acceptables ».