Le rapport sur l'apprentissage en primaire oublie le plaisir de la lecture

Clément Solym - 14.05.2009

Edition - Société - rapport - cursus - apprentissage


Le rapport de Jim Rose sur le cursus d'apprentissage en primaire a laissé l'UKLA (United Kingdom Literacy Association) quelque peu perplexe. En effet, l'association qui se bat pour l'alphabétisation au Royaume-Uni s'est étonnée de ne rien voir figurer dans ce rapport au sujet du plaisir de la lecture et de l'écriture chez les enfants.

La présidente de l'UKLA, Teresa Cremin a déclaré : « Nous sommes heureux de voir que la parole et l'écoute sont largement encouragées pour l'apprentissage dans ce cursus et les compétences d'alphabétisation, de connaissance et de compréhension seront largement appliquées dans chaque domaine d'apprentissage, mais nous sommes déçus que dans la section alphabétisation [du rapport] à laquelle il [Jim Rose] se réfère par "pauvreté du vocabulaire", il n'ait pas fait immédiatement des connexions avec les possibilités dans le vaste monde de la littérature jeunesse »

En matière de plaisir de lecture, le rapport indique que la littérature et la narration ont un rôle enthousiasmant pour les enfants et prône la défense de cette tradition « tout au long l'enseignement de la lecture et de l'écriture ».

Un passage qui a retenu l'attention de Teresa Cremin qui affirme « C'est le genre de phrase sur laquelle on peut s'appuyer pour promouvoir le rôle des textes à l'école ». Cela dit la directrice de l'UKLA regrette qu'« il n'y [ait] quasiment rien d'autre sur l'attitude, les désirs et les motivations des enfants pour la lecture ou l'écriture, ce qui est un grand sujet de préoccupation ».