Le regard des lycéens sur leur lycée

Clément Solym - 24.04.2008

Edition - Société - lycéens - regard - lycée


Le magazine à destination des lycées et étudiants Phosphore rebondit sur une vaste consultation qui avait été voulue il y a dix ans par Claude Allègre, alors ministre de l’Education. Elle avait été menée par le pédagogue Philippe Meirieu et le sociologue Edgar Morin. Mais depuis cette enquête, bien peu se sont réellement intéressés au point de vue des lycéens, les usagers du système éducatif.

Les lycéens parlent de leur lycée :

Phosphore a donc repris le flambeau, alors même que Xavier Darcos, l’actuel ministre, s’apprête à annoncer en mai une réforme du lycée, et qu’une commission d’enquête sénatoriale rendra un rapport et des préconisations sur le thème : « A quoi sert le bac ? ».

Cette étude a été faite auprès de 1500 lycéens interrogés entre octobre et décembre 2007. Au final, ce sont 1.387 questionnaires qui se sont révélés utilisables, selon une méthode élaborée par deux universitaires Gaétane Chapelle, psychologue, et Georges Felouzis, sociologue

Pour l'immense majorité des lycéens (83%), le lycée sert d'abord à "réussir ses examens", avant d'acquérir une culture générale (76%) et surtout de "développer sa personnalité" (50%). Ainsi l'idée d'un lycée aidant à "être bien dans sa peau", est-elle battue en brèche (25,3% jugent qu'il le fait) de même qu'un lycée permettant de "donner une bonne image de soi". Pour 54,8% d'entre eux en revanche, il sert à "satisfaire les parents".

Les lycéens et le bac : des avis partagés

Cette enquête montre aussi que d'une courte majorité (51%), les lycéens sont attachés au bac actuel même si 48,7% se disent favorables à l'introduction d'une dose de contrôle continu. Contre l'idée reçue d'une baisse de niveau au bac, 77,7% le juge de plus "utile" et 69,8% "indispensable".

Concernant la pédagogie, les deux tiers des lycéens apprécient le travail en groupe (65,2% le juge efficace, 65,9% "intéressant"), de même que les sorties pédagogiques ("efficaces" pour 61,9%, "intéressantes" pour 70,3%). Ils jugent également "efficaces" les devoirs et contrôles (68%), les examens blancs (68,4%) et le travail à la maison (66,2%).

Du dialogue mais aussi de l’autorité :

Quant aux conditions de vie scolaire, les lycéens se montrent soucieux que les professeurs fassent preuve de davantage d'autorité : 77,9% souhaitent qu'ils l'exercent pour obtenir de l'écoute de leur classe, 82,6% pour que les élèves se respectent entre eux.

Mais ils se disent plutôt opposés aux remarques que peuvent faire les enseignants en classe (15,3% les jugent opportunes) de même que les mauvaises notes (5,7%) ou l'exclusion de la classe (21,9%). En revanche, ils plébiscitent les remarques en tête-à-tête à 60,8%. Pour eux enfin, les évaluations "justes" se décident par le biais du contrôle continu (60,4%), du conseil de classe (65,4%) et de la note d'examen (60,6%).