Le Règlement Google prend du temps, vraiment trop de temps

Clément Solym - 21.06.2011

Edition - Justice - google - books - proces


Début juin, le juge Denny Chin annonçait qu'un nouveau délai était accordé dans le Règlement Google. Soixante jours supplémentaires pour parvenir à trouver une solution dans cet inextricable problème... (notre actualitté)

« Les parties sont encore en train d'étudier leurs options. Elles n'ont encore pris aucune décision. Nous aimerions revenir dans 60 jours », avait alors assuré Bruce Keller.

Mais dans tous les cas, la question reste épineuse. Pour Patrick J.O. Connor, spécialiste du copyright et de la propriété intellectuelle, il est d'autant plus compliqué de comprendre comment la situation évolue que l'on ignore la teneur des échanges et conversations entre les parties.


Il ne s'étonne ainsi pas du tout que depuis le 1er juin, date à laquelle le juge Chin a accepté de donner 60 jours de sus, rien n'ait été dévoilé. Le seul point d'accord, pour tous, c'est que désormais, cette affaire a monopolisé les attentions et le temps de trop de personnes, et que chacun souhaite en finir vite à présent. Cependant, pour ce qui est de résoudre le problème, les avis divergent toujours. Et puis, Google n'est pas vraiment pressé que l'on parvienne à un accord, puisque durant ce temps, la firme continue de numériser, et en parallèle, le marché de l'ebook poursuit sa croissance.

Un temps durant lequel, finalement, la société pourrait aussi démontrer que sa bibliothèque numérique n'est pas aussi dommageable qu'on a bien voulu le dire.

Reste le principal concerné, le juge Chin, qui lui, pourrait ne pas avoir tout son temps. Et surtout, combien de temps encore il restera sur ce dossier, pointe Connor. Parce que si le processus traîne encore, qui sait si un autre juge ne pourrait pas être chargé de l'affaire, et dans ce cas, tout sera à recommencer...