Le renouvellement des librairies : David contre Goliath, 2.0

Auteur invité - 12.11.2019

Edition - Librairies - librairies France - commerce livre - points vente livre


En 2016, le SLF (Syndicat de la Librairie française) chiffrait le nombre de librairies indépendantes en France entre 2500 et 3000, sur un total de 25 000 points de vente de livres sur le territoire français. Dans un marché du livre perdant chaque jour du terrain face à Internet, avec un front double entre les ventes en ligne et les sites d’autopublication en numérique, comment les librairies se regroupent-elles pour faire rapidement et efficacement face aux mutations constantes de notre société ? 



 
Deuxième type de produit le plus acheté sur internet, les produits culturels, parmi lesquels on compte les livres, sont au cœur du commerce en ligne. Pesant près de 3,8 milliards d’euros selon la FEVAD (Fédération du e-commerce et des ventes à distances), les ventes de produits culturels par internet sont la première raison de la crise que traversent les librairies indépendantes en France. Accusant une baisse régulière des ventes, tant en volume qu’en valeur, le marché du livre physique recule chaque jour un peu plus face aux nouveaux modèles de consommation culturelle. 

Face à ce constat, plusieurs actions se sont mises en place pour tenter de dynamiser les librairies et leurs réseaux. 

On peut tout d’abord noter la tentative de l’état et du SLF de faire souffler un vent nouveau sur les librairies, avec l’initiative Librairies indépendantes lancée depuis 2014 en France, et dont l’objectif est de mutualiser les capacités de communication et de vente de toutes les librairies du réseau SLF sous une identité collective. 

Il va de soi que si cette initiative est une bonne idée, elle ne touche néanmoins qu’entre 600 et 700 librairies en France, soit environ 20 % du secteur des librairies indépendantes. Porteuse d’un message de soutien à l’indépendance intellectuelle et commerciale du livre, cette tentative de la SLF est malgré tout très en retard, ce type d’initiative existant déjà depuis belle lurette dans le reste du pays. 

On retrouve ainsi LaLibrairie, une association regroupant des librairies indépendantes sur l’ensemble du territoire français et belge, proposant tout type d’ouvrages, de la jeunesse aux beaux-arts, et dont l’objectif est de rompre le cercle commercial traditionnel du livre afin de rapprocher libraires et lecteurs en réduisant les intermédiaires. Basée en France, la société a pour objectif d’amener les internautes à commander leurs livres en ligne avant d’aller les retirer en librairie, et met en avant l’anonymat et l’absence d’étude algorithmique des clients sur leur site ; en somme, une librairie en ligne avec de vrais libraires de l’autre côté de l’écran.
 

Dans toute la France, et au-delà


À l’échelle régionale, on trouve également de nombreuses associations de libraires souhaitant défendre leur indépendance, mais aussi promouvoir la lecture à l’échelle locale. On peut citer l’association Les Librairies indépendantes de Nouvelle-Aquitaine, regroupant une centaine de librairies indépendantes, et issues de la fusion de 3 associations de librairies : Librairies Atlantiques, LIPC et ALIL.

L’association couvre ainsi un large territoire allant de la Corrèze a la Vienne, ainsi que l’ensemble de la côte Atlantique depuis La Rochelle jusqu’aux départements des Pyrénées Atlantique. Leur objectif est de montrer un front uni, en favorisant l’accès aux librairies tout en permettant aux libraires de la région de se rencontrer et de travailler ensemble.

Libr’Aire dans les Hauts de France (couvrant les départements du Nord a l’Aisne, jusqu’à la Somme) présente des objectifs similaires et organise tout au long de l’année des festivals et rencontres artistiques et éditoriales, notamment les Passions d’Avril et Passions d’automne, qui ont respectivement pour objectif de mettre en avant le lien entre l’art et les livres, et de mettre en avant les productions éditoriales francophones.
 

Les fédérations européennes


Enfin, l’association Initiales qui regroupe 47 librairies françaises et belges. Si l’objectif converge encore une fois avec ceux des autres associations de libraires, Initiales se démarque par le Prix mémorable, une récompense décernée aux auteurs oubliés, décédés, jamais traduits ou dont une nouvelle traduction à vue le jour récemment. Créées vers la fin des années 90, ces associations ont pour la plupart mis en place des prix littéraires, magazines, blogs et sites internet, qui fondent le lien entre les auteurs, les lecteurs et les libraires.

Proposant de nombreuses activités, elles sont également à l’origine de festivals et animations diverses, centrées sur le livre et les acteurs du milieu, mais également en association avec d’autres milieux culturels, comme le théâtre ou la photographie. 

On retrouve évidemment le même type d’associations sur la région parisienne. Si le monde du livre est souvent accusé de souffrir de parisianisme aigu, il n’en reste pas moins que l’Ile-de-France est la région regroupant le réseau de librairies le plus dense du pays. On peut ainsi citer l’association ParisLibraires, récemment fondée en 2012, qui partage les mêmes objectifs que ses confrères des autres régions de France. 

Si ces associations représentent un pas en avant pour les libraires, elles demeurent malgré cela encore minoritaires face aux géants du net et à leurs capacités de vente. Dans cette bataille entre 3000 David et un Super Goliath pesant des milliards, le soutien des publics et leur fidélité est plus que jamais nécessaire. 

 
par Matthias Rezkallah

Dossier - L'attractivité des librairies, malgré Amazon ou Netflix


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.