Le repreneur des librairies Weltbild est un partenaire d'Amazon

Antoine Oury - 17.07.2014

Edition - Les maisons - Allemagne - groupe éditorial Weltbild - Droege International Group


La chaîne de librairies Weltbild, couplée à une maison d'édition, déposait le bilan en janvier dernier : des ventes en baisse constante, ainsi qu'une difficulté à assurer la concurrence de la vente par correspondance face à Amazon, avaient acculé le groupe. Droege International Group, un fond d'investissement allemand, fait finalement office de repreneur, avec une augmentation du capital programmée.

 


Weltbild Mallverkäufe

(Weltbild Verlag GmbH, CC BY 2.0)

 

 

Un précédent investisseur était pressenti pour reprendre une partie du groupe en dépôt de bilan, mais Paragon Partners a finalement été écarté au profit du fonds d'investissement Droege International Group. Ce dernier participera à hauteur de 20 millions € à une augmentation du capital de Weltbild, et prêtera une somme non précisée au groupe, contre 60 % des parts de la société. Un rachat complet de Weltbild par Droege « sera étudié », précisent les administrateurs judiciaires.

 

Pour le moment, les 40 % restants sont détenus par les créditeurs du groupe. L'Église catholique romane, propriétaire du groupe à travers 12 diocèses, avait déposé le bilan alors qu'une somme de 135 millions € était nécessaire pour poursuivre l'activité. « En tant que propriétaires, nous ne pouvions justifier un investissement d'une somme à trois chiffres en millions d'euros, prélevée sur les recettes fiscales de l'église », expliquait alors Reinhard Marx, archevêque de Munich. 

 

« La restructuration en elle-même n'est pas encore complétée », a précisé l'administrateur judiciaire Arndt Geiwitz, alors que 50 magasins sur les 220 que compte la marque sont menacés de fermeture. Ce sont près d'un millier d'employés, sur les 3000 du groupe, qui devraient se retrouver sur le carreau.

 

Le choix de Droege a été vivement critiqué : le fonds d'investissement est en effet actionnaire majoritaire de Trenkwalder International (à 87,5 % des parts), une société autrichienne qui fournit des travailleurs temporaires à... Amazon, au sein de ses entrepôts.