Le Réprouvé, de Mikaël Hirsch : un petit air célinien chez Gallimard

Clément Solym - 28.08.2010

Edition - Société - ferdinand - celine - gallimard


Avant de publier cette semaine notre chronique du dernier livre de Mikaël Hirsch, nous voulions vous mettre dans l'ambiance de cette lecture étonnante, à la langue particulièrement bien maîtrisée...


En voici le thème
Lundi 6 décembre 1954.
Dans le monde des vivants, l'Académie Goncourt s'apprête à décerner son prix.
Louis-Ferdinand Céline, quant à lui, se terre à Meudon, au purgatoire.
Comme chaque semaine, Gérard Cohen, garçon de courses chez Gallimard se rendra chez l'auteur, troquant le vieux vapeur des deltas africains pour la bécane de l'Équipée sauvage. La « visite au grand écrivain » n'en sera pas moins une remontée du fleuve, vers les profondeurs de la jungle.
Le débutant se confronte alors au génie, l'adolescent à l'homme déjà vieux et le juif à l'antisémite. Celui qui ne fut pas vraiment un martyr doit faire face à celui qui ne fut même pas un véritable bourreau.
Comme dans Au coeur des Ténèbres de Joseph Conrad, le périple qui mène à Kurtz sera une découverte de soi.
Se frayant aussi un chemin dans le dédale de la mémoire, il faudra que le narrateur affronte ce que Julien Green appelait « l'aventurier qui se voue au mal [...] et qui domine tout un peuple d'esclaves par la seule magie de sa voix ».

Et pour télécharger l'extrait du Réprouvé, c'est ici.

La chronique de Jérôme Garcin dans BibliObs n'est pas mal non plus...