Le réseau Eurodram valorise la traduction théâtrale

Claire Darfeuille - 29.12.2014

Edition - International - Traduction théâtrale - Maison d'Europe et d'Orient - Eurodram


Eurodram, réseau européen de traduction théâtrale qui favorise la circulation des œuvres dramatiques en Europe, Asie centrale et Méditerranée, clôt son appel à traductions le 31 décembre. Les comités de lecture répartis par langues sélectionnent des textes dramatiques en langue étrangère traduits dans leur propre langue.

 

 

 

Vous avez traduit des textes de théâtre que vous souhaiteriez faire connaître ? Le réseau Eurodram dispose d'une trentaine de comités de lecture répartis par langues qui sélectionnent cette année des textes dramatiques en langue étrangère traduits dans leur propre langue. Pour être soumis au comité français, les textes sont à envoyer par email à l'adresse suivante documentation@sildav.org avant le 31 décembre.

 

Les traductions intégrales ou d'un extrait (1/5ème de l'œuvre) doivent être accompagnées d'un résumé analytique de l'œuvre, d'une brève biographie de l'auteur, d'une fiche technique (date et lieu d'écriture, nombre de personnages…), ainsi que tout autre élément d'information jugé intéressant. Les textes, encore inédits, peuvent être proposés par tous, auteurs, traducteurs, éditeurs, agents…, mais doivent, sauf exception motivée, être des œuvres récentes, moins de dix ans pour les traductions.

 

Plus de 250 textes publiés par les éditions L'espace d'un instant

 

Depuis 2001, le nombre de textes envoyés à Eurodram va croissant. L'an passé les trente comités, qui représentent une cinquantaine de langues, ont reçu environ trois cents textes. Cette année, ils s'élèvent à quatre cents, dont une centaine adressée au comité français. Dominique Dolmieu, coordinateur du réseau Eurodram en France et responsable de la régie à la Maison d'Europe et d'Orient, indique que parmi les centaines de textes reçus, « 250 oeuvres de 150 auteurs ont fait l'objet d'une publication par la maison d'édition L'espace d'un instant ».

 

Il signale par ailleurs le caractère exceptionnel de leur prochaine publication, « une œuvre dramatique traduite de l'ukrainien, dernière grande langue d'Europe à n'avoir pas encore été introduite dans le répertoire français ». Intitulée Maïdan inferno, de Neda Nejdana et traduite par Estelle Delavennat, la pièce est à découvrir à sa parution en mars prochain et à l'occasion de L'Europe des théâtres, festival européen de la traduction théâtrale.