Scarlett Johansson et Grégoire Delacourt : match retour en Angleterre

Cécile Mazin - 01.09.2015

Edition - International - Scarlett Johansson - Grégoire Delacourt - justice notoriété


Dans son roman La première chose qu’on regarde, Grégoire Delacourt, star des éditions Lattès, avait fait de Scarlett Johansson un personnage de son roman. Grand mal lui en prit : l’actrice a invoqué en justice une violation de la vie privée, et obtenait 2000 € de réparation en juillet 2014. Eh bien, la traduction est prévue chez Weidenfeld & Nicolson...

 

 

 

Dans sa procédure, l’actrice avait tout de même réclamé 50.000 € : elle évoquait « l’exploitation frauduleuse et illicite de son nom, de sa notoriété et de son image au mépris de ses droits de la personnalité pour les besoins de la commercialisation et de la promotion d’un ouvrage qui contient de surcroît des allégations attentatoires à sa vie privée ».

 

Et bien entendu, le livre devait ne plus être commercialisé. « C’est quoi ce pervers louche ? Un dingue misogyne ? J’y crois pas. On dirait la version française de Fifty Shades of Grey. Au secours ! », s’écriait Scarlett. 

 

Le roman était censé n’être qu’une déclaration d’amour, mais le côté romantique n’avait pas vraiment frappé l’actrice. 

 

Elle pourra toujours se retourner contre la maison britannique, qui prépare la publication pour ce 10 septembre – sans faire état le moins du monde de l’altercation judiciaire survenue en France.

 

Dans sa communication, la maison anglaise souligne ainsi qu’il ne s’agit pas du tout de l'actrice, mais d’un sosie, sans aucun rapport. L’histoire ne dit pas si cette fois encore, puisque le roman est traduit en anglais, Delacourt s’attend à recevoir des fleurs pour sa déclaration d’amour. 

 

L'éditeur présentait son ouvrage comme suit, bien loin de la description offerte par la maison britannique

 

Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, en marcel et caleçon Schtroumpfs, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. 
Face à lui : Scarlett Johansson. 
Il a vingt ans, il est garagiste. 
Elle en a vingt-six, et elle a quelque chose de cassé.

 

Sur l’utilisation frauduleuse de son nom, de son image et de sa notoriété, l’actrice n’avait pas obtenu gain de cause en justice. Le tribunal de grande instance de Paris reconnaissait possible pour un écrivain d’intégrer dans ses œuvres des personnalités publiques à partir du moment où la vision qu’ils en proposent ne déforme pas la réalité.


Pour approfondir

Editeur :
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN :

La liste de mes envies

de Grégoire Delacourt

Les femmes pressentent toujours ces choses-là. Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, découvre qu'elle peut désormais s'offrir tout ce qu'elle veut, elle se pose la question : n'y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ?Grégoire Delacourt déroule ici une histoire forte d'amour et de hasard. Une histoire lumineuse aussi, qui nous invite à revisiter la liste de nos envies.

J'achète ce livre grand format à

J'achète ce livre de poche 6.90 €