Le romancier brésilien Moacyr Scliar décédé hier

Clément Solym - 28.02.2011

Edition - Société - moacyr - scliar - décès


Membre de l’Académie brésilienne des lettres, Moacyr Jaime Scliar né en 1937 était également un brillant physicien.

Son livre le plus connu, intitulé Max et les chats (aussi traduit Max et les félins, et même Max et les fauves) raconte l’histoire d’un juif dénoncé par son amante, fuyant le régime Nazi.

Il s’embarque dans un cargo à destination du Brésil, mais celui-ci, qui au passage transportait un zoo, fait naufrage et le héros du roman se retrouve coincé sur un canot avec un compagnon pour le moins menaçant : un jaguar.


Selon Mollat, l’œuvre de Scliar s’inspire à la fois de l’humour juif et du réalisme magique d’Amérique Latine. Avec plus de 70 textes, dont La femme qui écrivit la Bible ou encore Le Carnaval des animaux, traduits dans une douzaine de langues, l’auteur était devenu une figure illustre de la littérature brésilienne.

Il s’est éteint hier matin à l’aube, suite à un accident vasculaire cérébral, à l’âge de 73 ans et son décès suscite les regrets de la présidente du Brésil, Dilma Roussef, qui s’est exclamée selon l'AFP : « C'est avec tristesse que nous disons adieu à ce maître de notre littérature. »


Crédit image Zelmar