Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le Royaume-Uni comparé à un Etat philistin

Julien Helmlinger - 15.04.2013

Edition - International - Royaume-Uni - Julian Barnes - Fermetures de bibliothèques


Dénonçant les fermetures de bibliothèques, la baisse du taux d'alphabétisation comme l'écart croissant entre riches et pauvres outre-Manche, l'auteur à succès et lauréat du Booker, Julian Barnes, y est allé de son blâme à l'attention de la politique culturelle du parti conservateur. Selon l'écrivain, qui compare le gouvernement à un État « relativement philistin », les ministres délégués aux arts se comporteraient « comme si le travail était soit une gêne ou une punition ».

 

 

Crédits : Julianbarnes.com

 

 

Le lauréat du Booker 2011, alors récompensé pour The Sense of an Ending, a livré son diagnostic pessimiste, tandis qu'il se trouvait interrogé dans les colonnes du dernier numéro du magazine New Statesman. Une publication britannique, traditionnellement de gauche, et qui célébrait à l'occasion de cette édition ses 100 ans d'existence.

 

Selon l'auteur de England, England, la fermeture de multiples services bibliothécaires au travers du pays et dont il impute la responsabilité au gouvernement, serait tout bonnement « un acte choquant ». Et Barnes de pointer également la chute du Royaume-Uni en bas du classement mondial de l'alphabétisation.

 

En plus des phénomènes vivement décriés par Julian Barnes, l'écrivain reproche également à la politique du gouvernement d'accroître le fossé entre les riches et les pauvres. Une accumulation de circonstances qui, selon lui,  condamnerait de manière durable les artistes britanniques à une vie de pauvreté.