Le salarié qui volait et vendait les livres des éditions du Rocher

Clément Solym - 07.09.2012

Edition - Justice - Voler - livres - maison d'édition


L'information ressemble à une mauvaise blague, dont les détails manquent cruellement. Toutefois, la préfecture de police de Paris est formelle : une boutique parisienne a pris la main dans le sac l'un de ses employés, qui aura dérobé près de 1500 ouvrages, rapporte la préfecture de police de Paris. 

 

Transparent envelopes book #1

Kasaa via Flickr

 

 

« Un salarié d'une maison d'édition soupçonné d'abus de confiance commis au préjudice de son employeur a été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA) le 3 septembre », explique-t-on dans un communiqué.

 

Selon l'AFP, qui fait état de cette affaire, le salarié avait recours à la franchise postale de la maison d'édition pour envoyer les plis contenant les livres. Ces derniers étaient vendus au travers d'un site de vente en ligne, des petites annonces proposant les ouvrages. 

 

Contactée par ActuaLitté, la Préfecture de police précise que ni le nom de la maison d'édition, ni celui du site de vente en ligne ne pouvaient être donnés, frappés du sceau de la confidentialité.

 

« Il a reconnu les faits et a estimé son bénéfice à 15 000€. Il a été laissé libre avec une convocation devant le devant le tribunal correctionnel de Paris le 5 novembre prochain », ajoute la préfecture.

 

 

Mise à jour 07/09 10h40 :

 

Selon L'Express, ce sont les Editions du Rocher qui ont été victimes de ce larcin. Les ouvrages étaient commercialisés sur le site Priceminister, et envoyés par voie postale directement au clients.