Le salon du livre génère 30 millions € dans l'économie de Turin

Nicolas Gary - 15.05.2018

Edition - Economie - impact économique Turin - salon livre économie - Turin Salon économie


#salTo18 – L’édition 2017 du Salon du livre de Turin aura généré 14,2 millions € d’impact économique direct. Et si l’on ajoute les retombées indirectes, les sommes tournent autour de 29,5 millions €. Une activité devenue essentielle dans le dynamisme de la ville, mais qui s’inscrit plus encore dans une collaboration à l’année avec les différents acteurs du livre et d’ailleurs.


Ambiance salon du livre de Turin
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

« Le fait que 60 % du public nous soit fidèle implique que le Salon a une valeur économique significative, et nous essayons de maintenir une collaboration étroite sur les moyens et longs termes avec le monde de l’université », indiquait Mario Montalcini, ancien président de la Fondazione per il Libro, la Musica e la Cultura. 

 

Le questionnaire présenté à quelque 2140 personnes au terme de l’édition 2017 indiquait plusieurs points : 37,2 % des visiteurs viennent au salon depuis plus de 7 ans, alors que 23,8 % affirmaient être venus pour la première fois l’an passé. Avec 88 % de personnes satisfaites par leur passage, 91,6 % affirmaient qu’ils reviendraient l’année suivante. 

 

À 56 %, ils sont originaires de la région de Turin, et 44 % hors de l’espace de la métropole — 31,2 %, sans même prendre en compte les élèves venus dans le cadre scolaire, sont originaires d’autres régions que celle du Piémont. 

 

Les recherches, montées par LabNet, ont également sollicité les professionnels pour obtenir des données chiffrées plus strictes. 82 % des connexions et échanges établis entre éditeurs sont nés durant le Salon de Turin assurent-ils. Toutefois, si l’on y trouve des idées et de nouveaux projets à monter, les accords commerciaux sont moins évoqués.

 

Reste qu’ils y voient une véritable opportunité de construire des relations professionnelles — mais demanderaient volontiers qu'une dimension, basée sur les échanges avec agents ou distributeurs, soit plus prégnante. Notons que Tempo di Libri, manifestation milanaise créée en 2017, et présentée comme à vocation professionnelle, n’aura pas vraiment convaincu.
 

Bookstock Village : le lien entre livres et enfants,
au coeur de tout

 

Antonella Parigi, conseillère culture de la région du Piémont soulignait que ces résultats montrent combien l’identité du Salon et de la ville se rejoignent : « Cet événement, au-delà des chiffres, promeut finalement le sens de la communauté : pour les Turinois comme pour ceux qui viennent de plus loin, il incarne une fête. »

 

Enfin, notons que l’effort déployé, et pointé par la conseillère Francesca Leon, conseillère culture à la ville de Turin, vise plus que jamais les jeunes publics. En effet, « les données montrent que le salon attire un public jeune et qui vient d’autres régions d’Italie. Cette étude montre en revanche un point sur lequel travailler et réfléchir : renforcer la dimension internationale ». 

 

 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.