Justice : 10 millions $ de droits d'auteur pour l'éditrice de Fifty Shades

Clément Solym - 27.08.2015

Edition - Justice - Fifty Shades Grey - procès droits auteur - édition justice


En octobre 2010 est lancée la maison d’édition The Writer’s Coffee Shop. Un succès considérable, et des lecteurs qui reviennent lire gratuitement des chapitres en ligne. Et c’est sur cet espace qu’une certaine EL James fit ses premiers pas éditoriaux, proposant son livre Fifty Shades of Grey, séquence après séquence. 

 

Librairies à Bordeaux

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

À partir de mai 2011, le livre s’était écoulé à plus de 250.000 exemplaires. Un carton qui conduit, en mars 2012, l’éditeur Random House à l’acheter pour 1 million $. Et s’ensuivra le succès commercial que l’on connaît, en trois volumes de Mommy Porn. Une déferlante dans les librairies, qui se poursuit avec la sortie d’un tome 4, plus mauvais encore que redouté...

 

Or, en juin 2014, Jenny Pedroza, à l’origine de TWCS, s’agace de voir que le titre ne lui rapporte que des clopinettes. Une certaine Amanda Hayward, qui avait rejoint le Writer's Coffee Shop, s’était chargée de vendre les droits du livre – sans en avertir ses associées. Avec Christa Beebe, une autre collaboratrice, Jenny Pedroza décide de se lancer dans une procédure juridique, à Dallas. 

 

En février dernier, les jurés, au thème de neuf journées de procès, arriveront à la conclusion qu’Amanda Hayward a bel et bien escroqué ses ex-collègues. Et il semble que l’action intentée va mal finir pour Amanda. On estime alors les préjudices pour l'éditrice originelle à 10 millions $, le montant de l’amende. 

 

Et la fin de l’histoire vient de s’écrire : Jenny Pedroza pourrait se voir attribuer un montant de 10,7 millions $, une fois que ses avocats et ceux d’Amanda Hayward se seront entendus. Le montant inclura les frais d’avocats. Le montant accordé à Christa Beebe n'est pas évoqué.

 

La juge Susan McCoy se prononcera sur le montant définitif, une fois que les deux parties auront conclu leur accord. Elle a de toute manière confirmé que Pedroza était l’une des propriétaires de TWCS et qu’à ce titre, elle avait été abusée par Hayward. 

 

Le sexe dirige le monde, certes, mais l’argent également : avec 100 millions d’exemplaires vendus, pour la trilogie, Fifty Shades est un best-seller sans conteste. Et son adaptation cinématographique a réalisé plus de 570 millions $ de recettes. 

 

(via Star Telegram)


Pour approfondir

Editeur :
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN :

Un voyage érotique ; invitations à l'amour dans la littérature

de Collectif

Désir, plaisir, volupté, sensualité. La littérature du monde entier, depuis l'Antiquité, célèbre l'amour et le plaisir des sens. De L'Art d'aimer d'Ovide aux amours sufureuses d'Oscar Wilde, des contes des Mille et Une Nuits aux libertinages indonésiens, partez pour un voyage érotique à travers le monde.16 invitations à l'amour, aux joies de l'oreiller partagé, à la célébration d'un éros joyeux, ludique, solaire.

J'achète ce livre grand format à

J'achète ce livre de poche 2 €