Le scandale #MeToo a raison de l'ex-secrétaire perpétuelle de l'Académie Nobel

Victor De Sepausy - 26.02.2019

Edition - International - Sara Danius Nobel - académie Nobel Littérature - MeToo agression sexuelle


La démission de Sara Danius, précédemment secrétaire perpétuelle de l’Académie Nobel, en charge de la littérature, est effective. Après avoir été contrainte de quitter son poste de secrétaire permanente, c’est son fauteuil qu’elle abandonne. 


L'Académie suédoise (Brad Hagan, CC BY 2.0)


« J’ai décidé de quitter mon siège, le numéro 7, qui fut occupé par la première femme élue à l’Académie, Selma Lagerloef », indique Sara Danius, âgée de 56 ans, dans un communiqué. On doit à cette auteure, le Merveilleux voyage de Nils Holgersson. Pour Sara Danius, c’est un message laconique et sans explication aucune sur les raisons de son départ. « Pour moi, ce fut un honneur d’y siéger », note-t-elle seulement. 

En avril 2018, Sara Danius avait été expulsée de son poste, après que le scandale autour de Jean-Claude Arnault a été déclenché. Accusé, et depuis reconnu coupable, d’agressions sexuelles, l’homme était marié avec l’une des jurées du prix Nobel de Littérature, Katarina Frostenson. 

La justice l’a confondu, pour viols en octobre et décembre 2011, alors que 18 femmes avaient dénoncé son comportement. En outre, l’Académie Nobel avait participé au financement du club Forum, établissement que tenait M. Arnault, et qui réunissait des jeunes talents de la scène suédoise et internationale. Il leur était ainsi permis de rencontrer des éditeurs et des auteurs. 

Le scandale avait contraint l’Académie à une refonte méticuleuse de ses statuts, de son fonctionnement, mais également de son collège : une grande partie des jurés avait préféré démissionner, quand les accusations tombèrent. Mais également à annuler la remise du prix pour l’année 2018. 

Danius est une universitaire, spécialisée en littérature, qui avait rejoint l’Académie en 2013, devenant deux ans plus tard la secrétaire permanente. Elle avait incarné au sens premier le visage du Prix Nobel de Littérature. Elle avait remis à la Biélorusse Svetlana Alexievitch, ou encore à l’Américain Bob Dylan et au romancier britannique Kazuo Ishiguro, leurs prix, au fil des années.
 
Dans un autre communiqué, l’Académie estime avoir trouvé un accord raisonnable pour les deux parties. Il n’existait en effet aucun précédent dans l’histoire du Nobel. « Nous pouvons désormais regarder de l’avant, d’une autre manière, et régler les problèmes qui demeurent », a indiqué Anders Olsson, remplaçant de Sara Danius au poste de secrétaire permanent. 

Dans les négociations, apprend-on dans la presse suédoise, Sara Danius avait originellement réclamé 32 mois de son salaire, au titre d’indemnité – soit 13 millions de couronnes suédoises (1,23 million €). Aucune des parties n’a commenté le montant de ce qui lui a été versé. 

Au final, outre les 12 mois d’indemnités versés quand elle quitta son poste de secrétaire, l’Académie a versé un montant de neuf mois supplémentaires. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.