Le secteur du livre en berne en Angleterre : la faute à J.K. Rowling

Clément Solym - 02.01.2009

Edition - Economie - secteur - livre - berne


L'année 2008 a comptabilisé en Angleterre l'achat de plus de 236,9 millions de livres, pour une valeur totale de 1,773 milliard £, soit 1,85 milliard €, soit une double baisse prévisible et prévue, et redoutée de respectivement 0,4 % et 1,6 %, selon le dernier rapport de Nielsen BookScan. Avec un prix de vente moyen de 7,49 £, soit un peu plus de 8,60 €, c'est une baisse globale de huit pennies, soit 1,1 % sur l'année que l'on constate.

Ce chiffre inquiète particulièrement puisqu'il est le plus bas depuis que la comptabilisation a commencé, en 2001.

Une récession qui a pour nom J.K. Rowling, laquelle avait encore tout fait exploser l'an passé avec Les reliques de la mort, en s'accaparant à lui tout seul une grande part du marché : 2,1 % des ventes totales. La question est de savoir si Beedle le barde aura la même incidence sur le marché en 2009. Mais la réponse semble dans la question.

D'autres titres ont tenté à leur mesure de sauver le marché, notamment le dernier James Bond, mais là encore, sans grand succès.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.