Amazon Avantage dans les choux, les éditeurs dans les roses

Nicolas Gary - 08.10.2015

Edition - Economie - Amazon Avantage - distribution livre - éditeurs taille


Depuis hier soir, le service Amazon Avantage, destiné aux petites structures éditoriales, est planté. Cet outil qui sert aux éditeurs à la création de fiches, de suivi et réceptions de commandes ne répond plus. Au risque de provoquer des sueurs froides aux structures qui le pratiquent.

 

 

 

Amazon Avantage est totalement invisible pour le grand public : c’est en réalité le pendant professionnel de la marketplace. Sur cette première, tout un chacun peut s’inscrire et commercialiser des produits, neufs ou d’occasion, à condition qu’ils existent dans la base de données d’Amazon. La firme disposant d’un catalogue très diversifié, cela ne pose aucun souci.

 

Toutefois, il faut noter que depuis quelque temps, et pour répondre aux pressions fiscales, qu’exerce l’Europe, l’inscription au service s’est complexifiée. Ainsi, la firme américaine réclame un Kbis (la carte d’identité d’une société) ainsi qu’une copie du passeport du gérant. Un verrouillage qui indiquerait que les recours européens sont parfois discrets, mais concrets.

 

La Marketplace rémunère ses vendeurs chaque mois, et ponctionne autour de 30 % du montant des ventes, variable selon différentes conditions. Sauf qu’elle ne permet pas de créer de nouvelles fiches produit et qu’aucun stock n’existe : tout est opéré par le vendeur.

 

Un distributeur-libraire pour soulager les petites structures

 

C’est ici qu’intervient donc Amazon Avantage. Pour simplifier, il s’agit d’un outil que les professionnels de petite taille peuvent utiliser pour réaliser leurs ventes. En créant une nouvelle fiche, un éditeur pas encore distribué par une grosse structure peut donc proposer un nouvel ouvrage. Cela permet donc de prendre les commandes et d’assurer la commercialisation de ses œuvres. 

 

En quelques mots : 

  • Toute référence listée dans votre compte devient disponible « En stock » sur notre site, et elle est intégrée à nos outils de marketing automatisé.
  • Avantage est ouvert aux à paraître, aux nouveautés comme au fonds de catalogue, tous vos titres peuvent donc bénéficier des meilleures conditions de vente
  • Vous pouvez créer directement vos références dans le catalogue d’Amazon.fr, et améliorer les pages de présentation de vos articles (visuels, contenu…).
  • Amazon.fr se charge des envois aux clients (vos articles bénéficient de notre service de livraison gratuite pour tous les livres, et sous conditions pour les autres articles) et du service clients.
  • Paiement mensuel à 30 jours fin de mois par virement bancaire une fois l'article vendu au client final.

 

Avantage va ainsi opérer une commande unique auprès de l’éditeur (frais de port à la charge de l’expéditeur), pour disposer d’un exemplaire, mais qui ne sera payé qu’après la vente. Le tout avec une cotisation de 50 € annuels (TTC), et la ponction de 50 % du prix du livre. L’ensemble fonctionne donc comme une sorte de dépôt-vente et Amazon opère alors comme un distributeur-libraire. C’est d’ailleurs lui qui effectuera l’expédition du produit.

 

L’ensemble a donc l’avantage de présenter de nouveaux produits, encore non commercialisés. Or, l’outil a planté, et pour l’instant, aucune réaction auprès des éditeurs, de la part d’Amazon. Nous avons contacté la filiale française en attente de compléments d’information sur cet état de fait.

 

C’est que, si le système est hors service pour la France, impossible de vérifier ce qu’il en est pour le reste du monde. Cela pourrait avoir de sérieuses conséquences, notamment aux États-Unis, où l’outil est particulièrement prisé, pour pallier des problématiques de distribution.