Le site CNET publiera le roman participatif de 120 auteurs

Joséphine Leroy - 11.05.2016

Edition - International - CNET technologie - roman co-écriture crowdcountrol - Science-Fiction


120 auteurs, connus ou plus anonymes, ont contribué à l’écriture du roman Crowd Control grâce à l’outil Google Doc, sous un seul document publié avec la licence Creative Commons. L'histoire finale comprendra approximativement 50.000 mots et sera publiée sur le site spécialisé dans la technologie CNET dans quelques semaines.

 

(via le Twitter d'Eric Mack / illustration par Sam Falconer)

Partie I : Heaven Makes A Killing

 

 

C’est un projet faramineux. Un roman de science-fiction qui a nécessité la contribution de milliers de personnes : la phase de coécriture est terminée et le roman finalisé sera bientôt publié par CNET. Le titre, Crowd Control [Contrôle des foules, NdR], revêt un côté assez orwellien, et une série d’univers parallèles se croisent dans ce récit futuriste, le but étant de parvenir à créer un « voyage entre autant d’univers ou multivers que possible », résume Eric Mack, le créateur. 

 

Eric Mack, qui gère l’édition de Crowdsourcing.org, collabore avec CNET et a, par ailleurs, déjà écrit des ebooks sur Android, explique comment il a imaginé le projet : « Depuis 1995, au moins, j’ai toujours partagé la même idée avec mes amis, ma famille, les personnes que je rencontrais en soirée, même des internautes avec qui je parlais. J’ai suggéré l’idée qu’Internet n’était pas seulement un outil pour pirater, se distraire ou abandonner le vrai travail. Plus loin encore, ce serait peut-être l’outil le plus utile à la collaboration et à la création que l’on ait jamais connu dans l’Histoire des hommes. »

 

 

 

 

D’où l’idée, concrétisée en novembre, de demander à toute personne qui serait intéressée d’aider à la création de ce nouvel univers. En collaboration avec Google, Crowdsourcing a réussi à réunir plus de 120 auteurs connus et des inconnus. Selon Eric Mack, « des milliers de personnes ont mis à disposition leurs textes pour le projet, et des centaines ont passé leur temps à lire, relire, éditer et corriger le document. D’autres personnes (dont celles qui ne parlent pas couramment l’anglais) se sont torturé l’esprit et ont proposé un plan ou travaillé les intrigues ». 

 

À l’évidence, Crowdcountrol porte bien son nom. Les écrivains peuvent encore jouer avec l’histoire puisque le Google Doc du roman original est toujours en ligne

 

En France, l’écriture collaborative existe aussi. Un collectif d’auteurs indépendants qui publiait sur la plateforme Wattpad avait créé l’Attelage. « Le lecteur et sa prise de parole — voire même, sa prise de pouvoir — au sein de l’écosystème littéraire ont toujours été ma plus grande source de motivation », avait expliqué Maxime Duranté, l’instigateur du projet, à ActuaLitté.

 

Les textes y évoluent au gré des annotations, remarques de lecteurs, même si l’auteur décide du produit final. « Il n’y a pas une seule histoire sur l’Attelage qui n’ait pas été bidouillée suite à un retour de lecteur particulièrement pertinent, et nous adorons le caractère non définitif de nos productions. Désacraliser le livre, c’est aussi s’accorder le droit de le rendre meilleur », ajoutait-il. 

 

La fiction n’est cependant pas une nouveauté chez CNET : le groupe de presse avait expérimenté, en mars dernier, la parution d’un ouvrage totalement insolite, dans l’optique d’attirer plus de lecteurs dans ses colonnes. L’objectif de faire paraître mensuellement des textes de 5500 mots dans une rubrique dédiée, Technically Literate, a cependant pour contrainte d’évoquer le monde de la high-tech. 

 

La première raconte comme une femme, véritable gourou des réseaux sociaux à la Silicon Valley, est kidnappée par le propriétaire d’un camion de tacos. Menottée, elle se retrouve à l’arrière du camion, et l’homme l’oblige à réaliser une campagne sur les réseaux, pour promouvoir les produits qu’il vend...