Le SNE déploiera le Pavillon de France lors du salon du livre d'Abidjan

Nicolas Gary - 02.06.2017

Edition - International - Salon livre Abidjan - syndicat national édition - France Côte Ivoire


La convention est désormais actée entre le ministère de la Culture de Côte d‘Ivoire et le Syndicat national de l’édition. Conformément aux informations diffusées par ActuaLitté, un accord global a été signé, aboutissant notamment à la création d’un Pavillon de France pour les prochaines éditions du Salon International du Livre d’Abidjan.



Vincent Montagne et Maurice Bandaman
 

 

Difficile de ne pas parler d’une rencontre au sommet : Vincent Montagne, président du Syndicat national de l’édition, et Maurice Bandaman, ministre de la Culture de Côte d’Ivoire, se sont retrouvés ce 1er juin pour entériner leur accord. Une rencontre permise grâce à la Journée du Manuscrit Francophone, qu’organisent Les Éditions du Net, et dont Maurice Bandaman est le parrain. 

 

La signature d’une convention de partenariat entre les deux entités porte sur plusieurs points, dont l’appui aux éditeurs ivoiriens et l’octroi de milliers d’œuvres littéraires offertes annuellement – par l’intermédiaire de la société Electre. Ces dernières seront remises à des établissements ivoiriens, bibliothèques et écoles. 
 

Le livre et la lecture, pour rapprocher la France et la Côte d'Ivoire


Mais au cœur de ce projet, c’est le Pavillon de France qui sera au centre des attentions. Alors que les États-Unis seront les invités d’honneur pour l’édition 2018 du SILA, la France disposera désormais d’une présence permanente. Accompagné de cinq représentants français, Vincent Montagne a également pu rencontrer l’association des écrivains de Côte d’Ivoire. 

« Par cette convention, les éditeurs français, via la société Electre, s’engagent à faire un don chaque année, de 5000 livres de littérature générale, de jeunesse et de sciences humaines, destinés à enrichir et développer les fonds des bibliothèques nationales de Côte d’Ivoire. À travers ce texte, les parties partagent une volonté commune de développement de la Francophonie ainsi qu’une meilleure connaissance des livres de chaque pays », confirme de son côté le SNE.

La journée de travail avec le SNE a été fructueuse, confirme le ministre qui a pu rencontrer les représentants des éditeurs, des écrivains et des libraires ivoiriens – ces derniers ayant beaucoup apprécié que les éditeurs français viennent à Abidjan.
 



 

Pour le ministre de la Culture, « à travers ce texte, les deux parties partagent une volonté commune de développement de la Francophonie, une meilleure connaissance des livres de chaque pays », explique-t-il cité par l’agence APA.

 

La Côte d’Ivoire, poursuit-il, souhaite s’inspirer du « modèle français dans le développement de la politique du livre ». Plusieurs rencontres ont déjà pu avoir lieu, entre le ministre et le président du SNE, ces dernières années, avec un point d’orgue lors du salon du livre de Paris, où l’Afrique a déployé tout un pavillon dédié à ses littératures, imposant une forte présence.

 

 

 

 

En marge de cette rencontre, le président du SNE a changé de casquette pour prendre celle de PDG du groupe Media Participations. Un accord a en effet été signé avec la Fondation de Dominique Ouattara, femme du président, pour équiper les bibliobus de 3333 bandes dessinées. Issues des catalogues de Dargaud, Dupuis et Le Lombard, ces BD profiteront à la Fondation Children of Africa dans le cadre d’un partenariat.

 

« Nous avons évoqué les partenariats culturels autour du livre, tout ce que nous faisons et, notamment, les dons de livres à destination des bibliobus. Nous avons parlé de toute l’acculturation qui est nécessaire notamment, auprès des enfants et comment leur favoriser l’accès à la lecture pour produire une transformation de la personne », a assuré Vincent Montagne. (via Fratmat)
 

Et de rappeler que « la lecture permet de forger une imagination intérieure et donc une culture qui est essentielle pour l’élaboration de la citoyenneté d’un pays ».