Le Texas se penche sur les accords de prix d'Amazon et d'Apple

Clément Solym - 19.11.2010

Edition - Justice - contrat - agence - distributeurs


 L'État du Texas a entamé une enquête visant les accords de prix entre les éditeurs, Amazon et Apple dans le domaine du livre numérique. Une enquête semblable est déjà en cours dans le Connecticut.

Le but est de déterminer, comme le souligne le président de l'American Bookseller Association Oren Teicher, « si les librairies en ligne et physiques sont engagées dans une politique de prix inférieur aux coûts, qui offrirait de petits avantages aux consommateurs, mais qui s'avérerait à perte à long terme ».


Ainsi, après que l'État du Connecticut ait convoqué des libraires indépendants, c'est au tour du procureur général du Texas d'auditionner 3 libraires indépendants de son état. Le 4 novembre, Steve Bercu (Austin), Valerie Koehler (Houston) et Claudia Maceo (San Antonio) ont ainsi pu donner leur avis sur le contrat d'agence et les prix au rabais.

Une petite audition ?

Cette audition, menée par la division antitrust du cabinet du procureur général, a permis de souligner le soutien apporté par les libraires indépendants au contrat d'agence, qui permet selon eux d'éviter les politiques de discount sauvage. Cela permet ainsi d'éviter que les plus grosses librairies en ligne s'accaparent les consommateurs grâce à des prix au rabais.

Les librairies ont de plus mis en avant le fait que le contrat d'agence permet la diversité des distributeurs sur le marché. Et qu'il défend le consommateur, car il permet la continuité de la distribution par de nombreuses petites enseignes aux points de vue variés. Il semble que le contrat d'agence n'en finisse plus de faire des émules.