Le titre “Dix petits nègres” est raciste selon Lââm : Christie raillée ?

Victor De Sepausy - 03.08.2017

Edition - Société - laam chanteuse nègres - Agatha Christie nègres - racisme TF1 série


La chanteuse Lââm est partie en guerre depuis Twitter pour interpeller TF1, et plus spécifiquement TMC. La diffusion de la série tirée du roman d’Agatha Christie, Dix petits nègres, n’a pas plu du tout à l’artiste. Un titre raciste explique-t-elle depuis une semaine sur le réseau. 



Gwydion M Williams, CC BY 2.0


 

Comprenons bien la démarche : ce n’est pas le livre que Lââm répudie, mais le titre du livre. Le terme « nègre », c’est raciste, assène-t-elle, et fin de la discussion : attendu que l’on a modifié le titre de la série dans d’autres pays, pourquoi TF1/TMC conservent donc le mot ? 

 

Paru en 1939, le roman a été écoulé à plus de 100 millions d’exemplaires, et compte parmi les livres les plus vendus au monde. Et c’est bien sous le titre Ten Little Niggers que l’auteure a fait paraître le livre. Mais en anglais, d’autres titres ont été choisis, Ten Little Indians dans une version américaine alternative et And Then There Where None, version originale américaine. 


Pour choisir le titre, c’est une chanson de Frank Green que la romancière a choisie, Ten Little Niggers (1869), une adaptation du texte de Septimus Winner, Ten Little Indians (1868). La diffusion au Royaume-Uni de la série réalisée par la BBC, s’était faite sous le titre And Then There Were None, mais TF1 qui l’a diffusée en 2016 a préféré le titre Agatha Christie : Dix petits nègres

 

Mais pour Lââm, tout cela n’est pas admissible : attendu que le CSA s’est intéressé au cas de Cyril Hanouna, comment l’autorité de l’audiovisuel peut-elle rester insensible à l’usage de ce terme ? Elle-même est ravagée : « Mes amis noirs, leurs enfants, mon mari sont choqués de voir le mot “nègre » sur TF1 et TMC. Vous pensez à eux ? Moi, je n’en dors pas, j’ai les larmes aux yeux. » Un peu d’excès ne fait jamais de mal.

 

Reprenant dans différents messages l’histoire même du titre du livre, la chanteuse s’indigne : « Quand j’étais enfant, il y avait des têtes de nègres à la boulangerie et aujourd’hui c’est interdit. Comment peut-on accepter que ce mot soit à la télé ? »
 

Sous l'ère Trump, quoi de plus normal que d'accuser Victor Hugo de racisme ?


Certains de ses messages ont depuis été supprimés, mais on en retrouve encore trace sur la toile : « Boycot­tez tmc qui redif­fuse la serie que tf1 a diffusée “10 petits nègres” le mot nègre ne doit plus exis­ter »

 

 

 


Tous les Twittos n’ont pas été particulièrement sympathiques à l’égard de sa démarche. Certains n’ont pas hésité à verser dans le sarcasme, considérant certainement que c’était l’unique manière de réagir.

 


 

Plus sérieusement, la militante antiracisme Rokhaya Diallo avait déjà levé le lièvre, en décembre dernier, demandant à TF1 s’il n’était pas possible de faire quelque chose pour ce titre. Une approche moins rentre-dedans, mais qui n’avait pour autant pas abouti.

 

 

 

Il est intéressant de noter que le site officiel de l’auteure a opté pour le titre And Then There Were None pour le livre. En revanche, les éditions Lattès/Le masque maintiennent le titre Dix petits nègres à travers deux éditions – un fac-similé prestige et une version poche classique.
 

Pétition : et si l'Académie française supprimait le “nègre littéraire” ?


Notons également que, parmi les grandes saillies de la chanteuse, on retrouve ce type de réflexions :

 

 


Dix petits nègres – Agatha Christie, trad Louis Positif (1940) – Editions Du Masque – 9782702448489 – 9,90 €