Le top des tops : les meilleurs livres 2016 selon les rédactions

Antoine Oury - 28.12.2016

Edition - Les maisons - meilleurs livres 2016 - top livres 2016 - livres sélection 2016


« Les meilleurs livres de 2016 », « Nos livres préférés de l'année », « Les auteurs qui ont fait 2016 »... À quelques jours de la fin de l'année, ces titres fleurissent dans les revues littéraires comme dans les titres généralistes. Oubliez la rentrée littéraire : le moment fort du livre, c'est aussi pendant la période des fêtes.

 

Wrestling

L'impitoyable compétition de fin d'année (Kari Jo Skogquist, CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

Les tops présentent plusieurs avantages : pour les journalistes, c'est un moyen de remettre en avant des lectures appréciées de l'année écoulée, mais aussi d'attirer le chaland avec des articles synthétiques et simples à parcourir. Le lecteur, en effet, trouvera dans ces tops des idées lectures, mais aussi, élément non négligeable au cours de cette période, de potentiels cadeaux lorsque les idées manquent.

 

Rappelons que les livres se vendent particulièrement bien à Noël, font partie des cadeaux préférés des Français et, surtout, ne sont pas trop revendus le lendemain de l'ouverture des cadeaux. Les livres ne sont qu'en troisième position des cadeaux revendus, derrière les produits high-tech et les jeux vidéo.

 

Pour revenir aux tops, la pratique est réservée, tout de même, aux médias de masse : pas de top dans Le Matricule des Anges, par exemple. Le Magazine Littéraire ne se prête pas au jeu non plus, contrairement à Lire/L'Express, qui est d'ailleurs le seul titre à bénéficier d'une dépêche AFP au moment de la révélation de son top, au début du mois de décembre.

 

Pour les autres publications, on présente un top 2016 réalisé par toute la rédaction (Les Inrocks) ou propre à chaque rédacteur (Télérama). La plupart sont assez distincts des palmarès des prix littéraires qui sont un peu, même si personne ne le dit, une autre forme de tops... À l'exception de celui de Page de Libraires, qui propose un top des livres les plus recommandés par les libraires de son réseau qui rassemble un peu trop de titres primés de la rentrée... Dommage, dans la mesure où les tops sont des moyens de proposer des livres peu médiatisés.

 

À ce titre, le top du Point est assez intéressant, puisqu'il exclut d'emblée les titres récompensés de l'automne, ceux écrits par des collaborateurs du journal ou récompensés par ce dernier, et compte sur les choix d'un jury composé par Claude Arnaud, Jean-Paul Enthoven, Marc Lambron, Marie-Françoise Leclère, Sébastien Le Fol, François-Guillaume Lorrain, Julie Malaure, Valérie Marin La Meslée, Christophe Ono-dit-Biot, Sophie Pujas, Michel Schneider, Albert Sebag et Laurent Theis. La sélection est ainsi assez éloignée des titres rebattus.

 

Plutôt que republier bêtement les tops de nos confrères, nous nous sommes livrés à un peu d'analyse de données pour élire les meilleurs livres 2016 à partir des tops 2016 des Inrocks, de Télérama, du Parisien/Aujourd'hui en France, de Lire, du Point et de Page des Libraires. Nous n'avons pas retenu les sélections, qui pullulent aussi en fin d'année.

 

Romans français

 

Leïla Slimani, Chanson douce, Gallimard : le choix des Inrocks, finaliste de la sélection Lire, le choix de Christine Ferniot de Télérama, le choix de Page des Libraires.

 

Ivan Jablonka, Laëtitia ou la fin des hommes, Seuil : le choix des Inrocks, le choix de Lire, le choix de Page des Libraires.

 

En troisième position, de nombreux auteurs français apparaissent à deux reprises dans les tops pris en compte : Catherine Cusset, Marie Darrieussecq, Philippe Forest (pour deux livres différents), Négar Djavadi, Catherine Poulain, Olivier Bourdeaut, Gaël Faye, Serge Joncour, Marie N'Diaye, Annie Ernaux.

 

Les meilleurs romans étrangers de 2016

 

Emma Cline, The Girls, éditions de la Table ronde : révélation de l'année des Inrocks, finaliste de la sélection Lire, choix du Point.

 

En deuxième position, à égalité : Salman Rushdie, Jonathan Franzen, Emily St. John Mandel, Marlon James, Don Winslow, Garth Risk Hallberg.

 

Pour le reste des catégories, il devient beaucoup plus difficile de faire la moyenne des tops : la bande dessinée n'est traitée que par Lire (qui propose de loin le top le plus exhaustif) et les Inrocks, tandis que Le Parisien se contente d'un seul nom. Au rang des plus sélectionnés, on distingue donc Riad Sattouf pour L'arabe du futur, et Lewis Trondheim pour deux titres différents.

 

Si les essais, documents et récits sont généralement cités dans les sélections, difficile de départager Ta-Nehisi Coates, Ghislaine Dunant, Trinh Xuan Thuan et Jean-Paul Kauffmann, tous cités dans deux tops.

 

À lire aussi : Qui sont les éditeurs et les auteurs les plus récompensés de 2016 ?

 

Comme souvent dans les médias, la littérature jeunesse ne figure pas vraiment en bonne place dans les tops, à l'exception de ceux de Lire et de Page des Libraires.

 

La conclusion de ce top des tops, c'est que les sélections — et donc les goûts — sont très différentes d'une rédaction à l'autre, même si le top des romans français rejoint des palmarès de prix littéraires.