Le veuf de Lolo Ferrari intente un procès aux éditions Plon et un auteur

Antoine Oury - 23.09.2013

Edition - Justice - Lolo Ferrari - Alma Brami - Eric Vigne


Un nouveau procès pour la rentrée littéraire, même si l'ouvrage concerné remonte à janvier 2013 : Lolo, un roman d'Alma Brami, publié chez Plon et inspiré de la vie de Lolo Ferrari, vient de valoir au directeur des publications et à l'auteur un procès pour diffamation. Non pas à l'encontre de l'actrice, décédée en 2000, mais à celle de son veuf, Éric Vigne. 

 

 

Mannequin promotionnel du film Camping Cosmos, à l'effigie de Lolo Ferrari (Karel leermans, CC BY-SA 3.0)

 

 

Celui-ci avait été accusé, peu après le décès de son épouse, d'avoir mis en scène un suicide par voie médicamenteuse, alors que la femme présentait des traces de strangulation. L'enquête avait mené son cours, et s'était terminée sur un non-lieu en 2007. Entre-temps, le veuf de Lolo Ferrari avait passé deux années en prison.

 

« Sous couvert d'un récit romanesque, l'auteur a entendu réaliser une véritable biographie de Lolo Ferrari », avance l'avocat du plaignant, Me Gilles-Jean Portejoie. Et les éléments utilisés par le romancier pour figurer le mari de l'actrice, renommé Alain, lui semblent à nouveau pointer une responsabilité de son client dans la mort de Lolo Ferrari.

On veut donner une fausse image de mon client. Il y a de manière insidieuse dans cette trame les ingrédients qui lui ont valu, à tort, près de deux ans de prison, quand il a été mis en examen pour homicide volontaire, étant considéré comme l'auteur de la mort de sa femme

a-t-il déclaré à l'AFP.

 

Le verdict devrait être rendu d'ici 9 mois à un an, d'après l'avocat de l'écrivain Alma Brami. Nous n'avons pas réussi à obtenir le service judiciaire des éditions Plon pour obtenir plus d'informations.