Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Le village des Schtroumpfs menacé par les ayants droits de Peyo

Bouder Robin - 17.08.2017

Edition - Société - village schtroumpf espagne - les schtroumpfs film - village des schtroumpfs


C'est schtroumpfement ballot : un grand schtroumpf schtroumpfe le schtroumpf des Schtroumpfs et il semble bien qu'on ne puisse rien schtroumpfer pour le sauver... Et pour schtroumpf : ce sont les ayants droits du schtroumpf des petits êtres bleus, Peyo, qui représentent l'adversité. Le schtroumpf du petit village ? Avoir été trop près de ses schtroumpfs...


Le village des Schtroumpfs - Peyo


 

Nous parlons en réalité du petit village andalou de Júzcar, qui depuis 2011 possède le titre officiel de « village Schtroumpf ». Et pourquoi pas ? Il s'agissait au départ d'un concours organisé par Sony Pictures pour faire la promotion de son film Les Schtroumpfs en 3D. Une aubaine pour ce village de 200 habitants, qui a vu là une opportunité d'attirer les touristes – et l'argent qui va avec.

 

Et les villageois de repeindre leurs maisons en bleu – sauf un, qui s'est fait surnommer en toute logique Gargamel par ses voisins. Entre deux maisons, le visiteur peut également croiser de petites statues des personnages emblématiques de la bande dessinée : le Grand Schtroumpf, la Schtroumpfette, le Schtroumpf à lunettes... Et le moins qu'on puisse dire, c'est que le projet a rencontré un certain succès, en attirant 50 000 curieux chaque année.




 

Avec la garantie de verser, comme la loi espagnole l'exige, 12 % des bénéfices sur les ventes liées aux Schtroumpfs aux héritiers de leur créateur, Peyo. Seulement, il semblerait que Júzcar n'ait pas rempli sa part du contrat. Depuis 2011, aucun euro n'a été remporté par les ayants droits sur l'opération... Ces derniers menacent aujourd'hui le retrait du titre de premier village Schtroumpf à Júzcar, en punition.

 

Les Schtroumpfs et le village perdu : une adaptation fidèle à l’œuvre de Peyo ?

 

Une situation qui n'arrange pas la diputación, sorte de conseil général, qui doit verser 300.000 euros dans la construction d'un parking à l'entrée du village... Un investissement qui n'aurait plus grande utilité si les touristes ne venaient plus. Et si aucun accord n'est mis en place, les statuettes risquent bel et bien d'être expulsées du village... Schtroumpf alors !

Les prochains jours devraient nous en dire plus sur l'évolution du conflit. En attendant, vous pouvez toujours regarder en boucle le formidable générique du dessin animé...



Via FranceTV Info