Le Wifi dans la Bibliothèque Sainte-Geneviève ne fait toujours pas l'unanimité

Clément Solym - 18.07.2008

Edition - Bibliothèques - wifi - bibliothèque - Sainte


Dans la bibliothèque Sainte-Geneviève (située dans le 5ème à Paris), c’est toujours la discorde. Si le comité hygiène et sécurité (CHS) de l'université Sorbonne Nouvelle (Paris III), dont dépend la bibliothèque interuniversitaire, a validé au début du mois le re-branchement de 2 bornes Wifi, débranchées au mois de mai, certains agents expriment toujours leur désaccord.

Les bornes avaient été déconnectées à la suite des plaintes d’un magasinier qui souffrait de maux de tête. Pour faire toute la lumière sur l’affaire, une étude avait été lancée à l’initiative du directeur de l’établissement, Yves Peyré.

Les résultats avaient montré que les taux de radiation étaient 135 fois inférieurs aux normes prévues par la réglementation en vigueur. Malgré ces chiffres, une vingtaine d’agents refusent toujours la réactivation du wifi en invoquant le principe de précaution. Ils ont par ailleurs reçu le soutien du syndicat FSU et de deux associations qui militent sur la question des radiations : Priartem et Agir pour l'environnement.

Sur ce problème épineux, la Ville de Paris avait dû aussi débrancher les bornes présentes dans quatre bibliothèques de la ville à la fin de l’année 2007. Suite aux mesures réalisées dans chaque établissement qui ont fait état d’émissions bien au-dessous de la norme, la ville espère pouvoir remettre en marche le système dès la rentrée.