Le Xoom de Motorola sera très cher

Clément Solym - 23.02.2011

Edition - Economie - prix - motorola - xoom


Difficile de savoir ce qui se passe dans la tête des marketeux de Motorola, qui pour le retour de la marque dans le domaine de la portabilité, ont fait le pari d'un appareil très chèrement vendu. Très.

Depuis hier, on sait que la version 3G, sans support du Flash, ni abonnement, sera proposée pour 800 $, avec 32 Go de mémoire de stockage. Soit 70 $ de plus que l'iPad haut de gamme, pour lequel AT&T propose des abonnements entre 15 et 25 $ mensuels.

Le Xoom, particulièrement remarqué durant le CES de Las Vegas, aura tout de même un partenaire, l'opérateur Verizon, qui permettra de réduire le tarif à 600 $, à condition d'acheter un appareil avec un abonnement de deux ans.


C'est cher pour un appareil qui sera l'un des premiers sous Honeycomb, le système d'exploitation Android de Google, mais que l'on justifie plus difficilement encore par sa compatibilité avec le réseau 4G, qui doit débarquer quelque part dans le deuxième trimestre.

Pour Sanjay Jha, le PDG de la firme, c'est pourtant cette fonctionnalité qui explique le tarif un brin excessif. Sauf que proposer une première version sans cette option, encore en devenir, aurait probablement été plus malin.

Avec son écran de 10,1 pouces, le Xoom est présenté comme une machine supérieure, sinon largement égale à l'iPad, toujours le 'maître' étalon dans le domaine des ardoises.

À la différence qu'il débarque avec un an de retard et que la révision de l'iPad, justement, devrait sortir prochainement, quand le Xoom sortira, lui, demain.