Lecture dessinée de Véronique Ovaldé et Joann Sfar à la Maison de la poésie

Cécile Mazin - 17.03.2017

Edition - Société - Véronique Ovaldé - Joann Sfar - A cause de la vie


Ce 18 mars à 20 h à la Maison de la Poésie aura lieu une rencontre au sommet : Véronique Ovaldé & Joann Sfar sont réunis pour une lecture dessinée. Une expérience inédite où se mêleront voix et dessins pour un moment hors du temps.

 

 

 

À l’origine de cette soirée, un livre qu’ils publient tous les deux aux Éditions Flammarion, À cause de la vie, dont voici une présentation :

 

Nathalie – elle préfère qu’on l’appelle Sucre, Sucre de Pastèque – habite au 5e étage d’un immeuble haussmannien rue Céleste Cannard avec sa mère, vendeuse en confiserie. « Encore à l’exact mitan entre Boucles d’or et Anaïs Nin », elle attend désespérément que quelque chose vienne la sauver de sa vie. Et c’est un jeune garçon de son âge, un peu bègue et un brin rêveur, qui sonne à la porte en ce lundi 22 octobre 1984, un lundi d’école buissonnière qui promettait juste d’être agréablement ennuyeux. Mais Eugène, récent voisin du 6e, cherchait une pompe à vélo et Nathalie, elle, cherchait un preux chevalier.

 

 

Dans ce conte cruel qui revisite l’amour courtois à l’heure de l’adolescence, l’imaginaire de Véronique Ovaldé fait lui aussi une merveilleuse rencontre, celle de l’univers de Joann Sfar. Ensemble, ils imaginent et mettent en scène une histoire pleine de panache et de malice qu’habitent de drôles et tendres personnages. Une histoire qui leur ressemble, à tous les deux.

 


Pour approfondir

Editeur : Flammarion
Genre :
Total pages : 160
Traducteur :
ISBN : 9782081248441

À cause de la vie

de Véronique Ovaldé

«Elle se dit qu’un de ces quatre un intrépide gentleman viendra la sortir de là. Elle en est encore à croire que quelqu’un va venir se charger de son sauvetage. Que sinon elle restera cloîtrée éternellement dans ce salon en ruines (Nathalie ne lésine jamais sur rien). Le gentleman en question sera désinvolte, peut-être américain, follement beau, très légèrement arrogant, et tout à fait spirituel. Il s’appellera Tunepouvaispas. Elle sera son élue, sa princesse, son aimée, sa parfaite, sa Bonnie. Le nom de famille de son héros sera Mefaireplusplaisir. Ça ne sonne pas très anglo-saxon. Mais c’est un détail. Nathalie se situe encore à l’exact mitan entre Boucle d’or et Anaïs Nin.» Dans ce conte cruel qui revisite l’amour courtois au temps de l’adolescence, l’imaginaire de Véronique Ovaldé fait lui aussi une merveilleuse rencontre, celle de l’univers de Joann Sfar. Ensemble, ils imaginent et mettent en scène une histoire pleine de panache et de malice qu’habitent de drôles et tendres personnages. Une histoire qui leur ressemble, à tous les deux.

J'achète ce livre grand format à 21.90 €

J'achète ce livre numérique à 14.99 €