Lecture numérique : la Chine devient le marché à occuper

Clément Solym - 30.10.2011

Edition - International - Kindle - Amazon - Chine


La Chine représente un marché particulièrement important, dans le développement de la lecture numérique. Pays particulièrement coutumier de la lecture en ligne, autant que de la contrefaçon d'oeuvres, il n'en reste pas moins un enjeu capital - du point de vue matériel, comme pour le catalogue. 


Les négociations entre le marchand de Seattle, Amazon, et les autorités du pays sont en bonne voie, et le vice-président, Marc Onetto, a expliqué que les produits de la firme pourraient prochainement débarquer dans l'Empire du Milieu. 

 

« Nous espérons pouvoir lancer des produits en Chine, qui sont simples d'usage et conviviaux », explique-t-il. Tout en soulignant que le marché intéresse évidemment bien d'autres acteurs, et que sa croissance actuelle intéresse fortement la concurrence. 

 

Le Kindle avait connu un certain succès en Chine, par le fait que son navigateur et sa connexion 3G permettaient de contourner la Grande Muraille. Et ainsi, il leur été possible d'accéder à Facebook ou Twitter, sans être censuré par les limitations internautiques classiques. 

 

Pour le moment, les discussions sont en cours, et rien n'est assuré. Cependant, le marchand a d'ores et déjà amélioré la visibilité de son site internet, en le changeant d'adresse. On a opté pour www.z.cn. 

 

En outre, un premier accord a été officialisé fin septembre : une collection de 50.000 titres en langue chinoise ont été dernièrement ajoutés à ses étals. Et 50.000 de mieux sont prévus pour l'année prochaine. De quoi faire découvrir la culture chinoise au monde entier, en profitant du plus grand magasin de vente au monde.

 

Dans tous les cas, il s'agit bien de commercialiser un Kindle, et de mettre en place une offre de lecture numérique, avec achat et téléchargement d'ouvrages. Amazon dispose par ailleurs de 10 centres de distribution pour acheminer les ventes dans les différents endroits du pays. Un nouveau centre a dernièrement été inauguré, résultant de la fusion avec Joyo, géant de la vente en Chine. 

 

Le taux de croissance du cybermarchand a été largement accru une fois cette opération réalisée. 

« Les clients chinois sont particulièrement sensibles à la réception de leurs commandes. Aussi espérons-nous que 70 % des commandes passées, arrivent dans le jour annoncé, ou le suivant », précise la firme.