medias

Lecture numérique, le retour aux livres pour les jeunes ?

Clément Solym - 06.02.2011

Edition - Société - ebooks - jeunesse - litterature


La porte d'entrée du livre numérique sera-t-elle la littérature jeunesse ? Après la féerie de Noël, le constat s'impose : l'engouement est clair pour la fiction adulte, et c'est manifestement la littérature jeunesse qui est aujourd'hui emportée.

Pour HarperCollins, les ventes d'ebooks de ce secteur - jeunes adultes - ont représenté 25 % de l'ensemble du catalogue, papier compris. L'an passé à la même époque, l'ebook ne représentait que 6 % des ventes. Susan Katz n'a qu'un commentaire : ça se réchauffe. Pour St Martin's Press, les ventes ont également augmenté, passant de 6 % l'an passé à 20 % cette année.


Évidemment, on mettra en avant que la génération digital natives est plus encline à adopter ce type d'appareil. Et puisque les tarifs ont baissé, les parents sont plus à même d'en offrir à leur progéniture, trop heureux de les voir lire de nouveau. « Si cela suite la même tendance que les livres adultes, c'est le début d'une courbe ascendante », souligner Jon Anderson de Simon & Schuster Children’s Publishing.

Une grande étude de BVA, publiée en juillet 2010 et portant justement sur les digital natives en France, montrait combien cette génération apportait « une mutation profonde de la société ». Ils veulent avoir les informations plus vite, exécutent plusieurs tâches et n'aiment pas être inactifs. Dès lors, les temps morts sont comblés par une hyperactivité numérique.

Retour de la lecture

Deux grandes théories se dégagent, pointe le New York Times. D'abord le coût des lecteurs ebook, trop élevé pour les jeunes, mais qui depuis a connu la baisse nécessaire pour attirer ce public.

L'autre idée serait que, depuis Harry Potter, les jeunes ont retrouvé un certain goût pour la lecture. La popularité de cette saga aurait alors relancé l'envie de lire, où les ouvrages papier sont remplacés par des Kindle ou des Nook, pour un public qui a grandi - et son pouvoir d'achat. Et comme il est possible de 'personnaliser' son appareil, la tendance s'accentue.

Évidemment, il est toujours trop tôt pour déterminer si le jeune public est désormais accro aux ebooks. Ce qui est certain, c'est que les parents, eux, sont assez favorables à cette substitution, attendu qu'elle incite à la lecture. Certains enseignants encourageraient même à apporter leur appareil, toujours dans l'optique de favoriser la lecture. Les salles de lecture dans les écoles se peuplent soudain d'une population que l'on n'avait pas vue aussi calme... ni aussi lisante.

En outre, tout le monde se frotte les mains : acheter un livre est encore coûteux pour ce public, mais le téléchargement de livres gratuits - libres de droit - permet de redécouvrir des classiques de la littérature.

Gagnant/gagnant ?



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.