Lecture numérique : qui aime les ebooks, adore aussi la presse

Clément Solym - 13.10.2010

Edition - Société - lire - journal - ebook


Entre étude et étude, on parvient à peu près à constater n'importe quoi, surtout quand il s'agit de fiche la trouille à de potentiels clients, qui n'avaient pas besoin de cela pour l'entretenir... Ah, si tous les éditeurs de France pouvaient allumer un ordinateur de temps à autre...

Bref, cessons-la, et pour plus de renseignements, consultez donc l'article sur le piratage d'ebooks, passionnant.

Une toute autre étude, dans un tout autre domaine vient de montrer que les consommateurs de lecture numérique sont également de grands consommateurs de produits imprimés. L'enquête mettrait en effet en exergue que les hommes et femmes de plus de 25 ans, mariés avec un enfant, utilisent un appareil de lecture numérique. Mieux : neuf millions de personnes outre-Atlantique envisagent de se procurer un appareil et 78 % de ces personnes sont des lecteurs de journaux papier avérés, mais également en ligne.

En comparaison, 71 % des personnes ne lisant pas sur support numérique consultent la presse en ligne et en papier. Toutes ces informations confirment, si besoin était, la tendance à la démocratisation des appareils, estime Gary Meo, de Scarborough Research, à qui l'on doit l'étude.

Informationnophagie aiguë

Dans celle-ci, on peut découvrir que 41 % des consommateurs de lecture numérique ont visité le site d'un journal contre 27 % qui ne pratiquent pas les lecteurs ebook ni les tablettes. Également à noter : 71 % des adultes orientés eReaders lisent un quotidien ou un hebdomadaire d'information, contre 65 % de ceux qui n'adhèrent pas. Enfin, 41 % des technophiles ont consulté un site de chaîne de télévision, 18 % celui d'une radio...

En somme, on en retiendra qu'il se dégage une tendance très affirmée : les détenteurs de lecteurs ebook sont des personnes qui cherchent à obtenir des informations et des consommateurs d'actualités, ce qui tend à justifier la présence de magazine sur des lecteurs comme l'iPad. Et puisque ces appareils gagnent eux-mêmes en popularité, les fournisseurs de contenu ont tout intérêt à se consacrer à eux.

Grands acheteurs aussi

Part extension, le possesseur d'un lecteur ou d'une tablette est plus enclin à consulter des blogs, acheter en ligne toutes sortes de choses, et pour un montant annuel de 2500 $ en moyenne, détermine l'étude. Livres, matériel informatique, électronique, billets de concert ou de spectacle, tout y passe...

Via Twitter