Lecture publique : une solution de prêt pour les bibliothèques belges

Lettres numériques - 15.12.2014

Edition - Bibliothèques - prêt numérique - bibliothèque découvertes - livres usagers


En 2012, se basant sur une étude menée sur le territoire de la Communauté française et portant sur la mise à disposition de livres numériques, la Fédération Wallonie-Bruxelles avait pris la décision de suivre trois axes pour le développement du livre numérique dans les bibliothèques publiques : la constitution d'un consortium d'acquisition de livres numériques ; la construction d'un entrepôt numérique ; la mise en place d'une plateforme de prêt numérique pour le réseau de lecture publique de Wallonie et de Bruxelles.

 

 

 

Avec Lettres Numériques

Si le 1er axe a été réalisé dès 2013, le 2e axe est lui en cours de réalisation (entrepôt en construction) et le 3e axe vient de faire l'objet d'une belle avancée avec l'acquisition il y a quelques jours par la FWB de sa plateforme de prêt numérique. Cette plateforme devrait être mise en production pour la Foire du livre de Bruxelles, fin février 2015, avec en priorité une source de livres numériques qui a le mérite de respecter la place de chacun des acteurs de la chaîne du livre : PNB (Prêt numérique en bibliothèque).

 

Rappel du fonctionnement de PNB

 

Ce projet piloté par Dilicom est basé sur l'interaction entre quatre composants, au sein d'un système en étoile : l'entrepôt d'un distributeur, la plateforme de vente d'un libraire, la plateforme de prêt d'une bibliothèque (ou d'un réseau de bibliothèques) et, au centre, le « hub » Dilicom :

 

 

Le fonctionnement séquentiel peut donc être décrit comme suit, avec trois chaînes d'actions qui se déroulent en parallèle : la première pour la diffusion des métadonnées, la seconde pour l'acquisition d'un titre (ou plus exactement d'une autorisation de prêter x fois ce titre, on parle couramment de lot de x « jetons »), la dernière pour l'emprunt d'un livre numérique :

1re séquence : l'alimentation en métadonnées (flèches en noir du schéma)

  • Le distributeur transmet au hub Dilicom la description (les métadonnées au format Onix) des offres définies par les éditeurs qu'il distribue ;
  • les offres sont intégrées dans le Fichier Exhaustif du Livre (FEL) et diffusées au libraire raccordé au hub ;
  • le libraire présente via l'interface Web de sa plateforme les offres des différents distributeurs aux bibliothèques sous contrat avec lui.

NB : L'hébergement des fichiers est assuré par les distributeurs et ceux-ci ne quittent l'entrepôt d'un distributeur que pour être directement téléchargés par l'usager final (lorsque celui-ci aura reçu de sa bibliothèque un hyperlien de téléchargement ; voir 3e séquence plus bas).

2e séquence : l'acquisition d'un titre par le bibliothécaire (flèches en bleu du schéma)

  • La bibliothèque procède à ses acquisitions auprès du libraire en se connectant à son espace professionnel dédié au sein de la plateforme du libraire ;
  • le libraire valide la commande de la bibliothèque et la transmet au hub ;
  • le hub transmet les commandes aux plateformes des distributeurs concernés par les titres commandés afin qu'ils préparent leur entrepôt à la fourniture de ces titres au téléchargement futur par les usagers de la bibliothèque ;
  • le hub transmet les métadonnées correspondant à ces titres à la plateforme de la bibliothèque.

NB : il y a aussi une action qui n'est pas située à une étape précise de cette séquence et qui intervient périodiquement ; il s'agit de la facturation par la librairie des titres achetés par la bibliothèque.

3e séquence : l'emprunt d'un titre par l'usager de la bibliothèque (flèches en rouge)

  • L'usager sollicite l'emprunt d'un titre sur la plateforme numérique de sa bibliothèque ;
  • la plateforme de la bibliothèque transmet la demande de prêt au hub Dilicom ;
  • le hub valide le fait qu'il reste bien des jetons disponibles pour ce titre, transmet la demande à la plateforme du distributeur et un lien de téléchargement à la bibliothèque qui le transmet à son lecteur ;
  • l'usager clique sur le lien de téléchargement reçu ;
  • la plateforme du distributeur envoie à l'usager un fichier. acsm permettant à l'usager de solliciter le fichier numérique (EPUB ou PDF) ;
  • l'usager charge le fichier numérique dans une application de lecture présente sur son dispositif de lecture (liseuse, tablette, portable, smartphone, etc.) et le livre est prêt pour la lecture.

NB : l'utilisation du fichier. acsm pour récupérer l'EPUB ou le PDF passe par la création préalable d'un compte de l'usager chez Adobe ; ce compte attribue à l'usager un « Adobe ID » (code d'accès personnel unique associé à un nom d'utilisateur et un mot de passe) qu'il devra introduire sur chacune des applications de lecture dans laquelle il souhaite charger l'ebook. Au terme de la durée de prêt, le fichier soit ne sera plus ouvrable soit disparaîtra carrément des livres dans l'application/l'outil de lecture ; on parle de chronodégradabilité.

 

L'offre des opérateurs d'appui du réseau public de la lecture

 

Dans ce dispositif, c'est donc le bloc rouge du schéma ci-dessus qui vient d'être commandé par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il s'agit d'un outil en SaaS (Software as a service) c'est-à-dire dans le cloud et dénommé « Cantook station ». Fournie par la société De Marque (située au Québec), cette plateforme permettra aux bibliothécaires de gérer les niveaux de jetons ainsi que les autres sources que PNB qui pourraient être connectées à la plateforme. À terme, lorsque l'outil sera terminé, les livres numériques (majoritairement libres de droits) qui seront versés dans l'entrepôt numérique de la FWB seront également proposés aux usagers des bibliothèques publiques via cette plateforme.

 

Les acquisitions payantes de livres numériques (du catalogue PNB, notamment) se feront via le consortium numérique constitué par la Fédération Wallonie Bruxelles avec ses partenaires privilégiés que sont les bibliothèques centrales du réseau de lecture publique. Dénommés dans la nouvelle législation « opérateurs d'appui », ces institutions sont organisées par les provinces de Liège, du Hainaut, de Luxembourg et de Namur, ainsi que par la Ville de Bruxelles.

 

De leur côté, les usagers pourront recourir à cette nouvelle plateforme pour emprunter des livres numériques donc, mais aussi pour en réserver (dans le cas où un titre a été acquis par le consortium, mais que tous les prêts simultanés autorisés pour ce titre sont temporairement en cours). Il lui sera aussi loisible de diffuser via des outils sociaux la notice d'un livre (sur Facebook, sur Twitter, sur Google+,…) ainsi que de l'enrichir par un avis sur ce livre, par des mots-clefs, par une note d'évaluation reflétant son appréciation du titre,…

 

Ces services, et d'autres encore liés à la lecture numérique, devraient être offerts aux usagers des bibliothèques du réseau de lecture publique de Wallonie et Bruxelles dans le courant du 1er semestre 2015, lors du lancement de la plateforme.

 

À suivre donc…

 

Voir aussi le communiqué de la société De Marque société désignée par la FWB pour la mise en œuvre de la plateforme numérique

 

Alexandre Lemaire