Légère baisse du chiffre d'affaires de 'édition européenne, en 2013

Julien Helmlinger - 13.01.2015

Edition - Economie - Statistiques - Fédération des éditeurs européens - Marché du livre


La Fédération des éditeurs européens, en se basant sur les rapports de quelque 28 associations nationales de l'Espace économique européen, a mené son enquête statistique sur l'industrie du livre du Vieux Continent en 2013. L'enquête se focalisait principalement sur les chiffres d'affaires nets des éditeurs, sans tenir compte du commerce des détaillants ni des ventes de droits pour la traduction ou pour les adaptations audiovisuelles. 

 

 

 

Selon cette nouvelle étude, le chiffre d'affaires annuel global 2013 des éditeurs, dans les pays de l'Espace économique européen, se serait élevé à environ 22,3 milliards d'euros, ce qui représente une légère baisse comparée à la dernière estimation : 22,5 milliards en 2012. La plupart des pays observés ont affiché un chiffre d'affaires inférieur à celui de l'année précédente.

 

Dans l'ordre d'importance des marchés en termes de chiffres d'affaires, on retrouve l'Allemagne en tête, suivie du Royaume-Uni, de la France, de l'Espagne et enfin de l'Italie. La valeur annuelle totale du marché est quant à elle évaluée entre 36 et 38 milliards d'euros.

 

Sur l'ensemble de l'année observée, les éditeurs recensés ont publié environ 560.000 nouveaux titres, soit 4 % de plus qu'en 2012. Un chiffre calculé en se basant sur plusieurs sources, dont certaines ayant comptabilisé des nouvelles éditions et autres éditions non commerciales.

 

Les catalogues réunis pèseraient 14,5 millions de titres au total, dont plus de 2 millions au format ebook. C'est au Royaume-Uni que le choix est le plus étendu, puis viennent respectivement  l'Allemagne, l'Italie, la France et enfin l'Espagne. Le Royaume-Uni a publié le plus de nouveautés en 2013, devant l'Allemagne, la France, l'Italie et l'Espagne.

 

Sur le plan de l'emploi ont été recensées en 2013 quelque 130.000 personnes embauchées à temps plein dans l'industrie de l'édition, un chiffre équivalent à celui de l'année précédente, avec des hausses observées sur certains territoires et des baisses par ailleurs.

 

À noter que selon les données EUROSTAT , on dénombrerait plus de 300.000 personnes employées dans l'édition de livres et de journaux. Un chiffre qui serait porté à un demi-million d'individus si l'on y incluait les auteurs, les libraires, les imprimeurs et autres...

 

Évolution depuis 2007

 

Si, jusqu'à 2007, la tendance du marché était clairement à la croissance, en 2008 la publication de nouveaux titres a continué de croître tandis que le chiffre d'affaires a connu une année de stagnation. En 2009, le chiffre d'affaires et la croissance des nouveaux titres ont diminué. L'édition aurait toutefois été moins touchée par la crise que d'autres secteurs économiques.

 

La croissance sur le marché du livre a repris en 2010, notamment avec les exportations, favorisées par les taux de change. 2011 et 2012 ont été marquées par une baisse de chiffre d'affaires, indépendamment cette fois des taux de change. La croissance de production de nouveaux titres a été faible, mais le marché de l'ebook a augmenté rapidement et les exportations ont été fortes.

 

En 2013, dernière année observée, le chiffre d'affaires global a de nouveau baissé, avec un segment numérique en hausse, segment désormais évalué aux environs de 4 ou 5 % de parts du marché global.

 

 

  European Book Publishing Statistics 2013 4 by ActuaLitté