Leopold Sédar Senghor : de la francophonie à la primature

Clément Solym - 20.12.2011

Edition - International - Leopold Sédar Senghor - Abdou Diouf - Francophonie


Poète et défenseur de la négritude, Léopold Sédar Senghor est également une référence citée par le secrétaire général de la francophonie, Abdou Diouf. Ce dernier voit dans l'ancien président du Sénégal l'expression d'un « génie de la langue française ». 

 

C'est un bel hommage rendu par le successeur du poète au poste de Président du Sénégal, qui a été rendu.

 

Abdou Diouf fait état du nom donné au lieu de pouvoir du pays : « Il avait d'abord pensé à primatie, mais il trouvait que cela faisait trop ecclésiastique », explique-t-il. C'est finalement le mot primature qui aura été retenu. 

 

Aujourd'hui, la Francophonie, chère à Senghor, compte 56 pays membres et 19 observateurs. « Dans son esprit, la Francophonie était bien sûr le partage d'une langue, mais aussi de valeurs, une communauté politique pour tisser cet humanisme intégral autour de la terre », se souvient Abdou Diouf.

 

Hommage à retrouver sur TV5 Monde