medias

Les 40 livres favoris d'Elena Ferrante écrits par des femmes

Nicolas Gary - 21.11.2020

Edition - International - Elena Ferrante conseils - conseils lecture femmes - autrices femmes Ferrante


La responsabilité d’Elena Ferrante — quels que soient l’autrice, l’auteur ou les auteurs derrière ce pseudonyme — se mesure à l’aune des 13 millions d’exemplaires vendus à travers le monde. Consciente de ce fait, elle vient de proposer une liste des 40 ouvrages de femmes qu’elle préfère. Une liste diffusée pas tout à fait sur n’importe quelle plateforme… preuve là encore de son implication.



 
Le site Bookshop.org est apparu aux États-Unis bien avant la première vague, avec ce motif simple : permettre aux librairies indépendantes d’installer un outil de vente à distance destiné aux clients. En septembre dernier, avec un déploiement sur le territoire britannique, deux mois avant la date prévue, le site affirmait que plus de 1000 libraires américains avaient adopté sa solution. Bookshop.org, ami des commerces indépendants, et surtout, réponse concrète à la plateforme qui commence par A, et finit par mazon…

Quoi de plus normal, donc, qu’Elena Ferrante choisisse cet outil pour dévoiler la liste de ses 40 ouvrages favoris ? Une position de soutien adressée aux librairies, un comportement qu’on qualifierait presque de citoyen voire de politique : acheter, c’est voter… 

En partenariat avec son éditeur anglais, Europa Editions, Elena a donc mis en place une sélection très personnelle — Toni Morrison, Sally Rooney, Alice Munro ou encore Joyce Carol Oates et Arundhati Roy, pour ne citer qu’elles. On y retrouve d’ailleurs quelques Françaises de renom, Marguerite Yourcenar, Marguerite Duras, Annie Ernaux, Négar Djavadi et Irène Némirovsky.

Suivant le fonctionnement du site, elle aurait dû percevoir 10 % de commission sur chaque vente d’ouvrages, mais elle a préféré y renoncer afin que la somme soit partagée entre les 300 librairies britanniques à ce jour inscrites au service. 

« Des histoires de femmes avec deux pieds, et parfois un seul, dans le XXe siècle », indique-t-elle simplement. Des œuvres résolument tournées vers la littérature contemporaine, avec de grandes voix de l’émancipation, des ouvrages où la complexité et l’épaisseur psychologique des personnages se déploient dans des sociétés « maltraitantes »… Une très belle liste, en somme, exigeante : pouvait-on attendre autre chose de l’autrice de L’amie prodigieuse

La diversité des noms ne se discute pas — bien que l’on puisse déplorer une majorité d’autrices anglo-saxonnes — plus de la moitié, mais peut-être est-ce là la limite de l’exercice, puisque l’on parle de soutenir des librairies britanniques. D’ailleurs, la sélection a également été doublée sur la version américaine de Bookshop.org.

Kate Moosse, fondatrice du Women’s Prize for Fiction, salue dans le Guardian un choix large. Elle est « ravie de voir Ferrante célébrer tant de livres exceptionnels de ses collègues écrivaines – nous aimons toutes avoir un aperçu de ce que nos auteurs préférés aiment lire, de ce qu’ils apprécient et cette liste est magnifique ».
 

La liste des 40 livres d'autrices préférés d'Elena Ferrante


Americanah by Chimamanda Ngozi Adichie (Fourth Estate) – (Americanah, chez Gallimard, tard Anne Damour)

The Blind Assassin by Margaret Atwood (Virago) – (Le tueur aveugle, chez 10/18, trad. Michèle Albaret-Maatsch)

The Enlightenment of the Greengage Tree by Shokoofeh Azar, translated by Anonymous (Europa Editions), non traduit en français

Malina by Ingeborg Bachmann, translated by Philip Boehm (Penguin Classics) – (Malina, chez Seuil, trad. Claire de Oliveira et Philippe Jaccottet.)

A Manual for Cleaning Women by Lucia Berlin (Picador) – (Manuel à l'usage des femmes de ménage, chez Livre de poche, trad. Valérie Malfoy)

Outline by Rachel Cusk (Faber) – (Disent-ils, chez Point, trad. par Céline Leroy)

The Year of Magical Thinking by Joan Didion (Harper Perennial) – (L'Année de la pensée magique, prix Medicis 2007 Essai, chez Livre de poche, trad. Pierre Demarty)

A Girl Returned by Donatella Di Pietrantonio, translated by Ann Goldstein (Europa) – (La revenue, chez Point, trad. Nathalie Bauer)

Disoriental by Négar Djavadi, translated by Tina Kover (Europa Editions) – (Désorientale chez Liana Levi)

The Lover by Marguerite Duras, translated by Barbara Bray (Harper Perennial) – (L'amant, chez Minuit)

The Years by Annie Ernaux, translated by Alison Strayer (Fitzcarraldo) – (Les années, chez Folio)

Family Lexicon by Natalia Ginzburg, translated by Jenny McPhee (Daunts) – (Les mots de la tribu, Prix Strega 1963, le Goncourt italien, chez Livre de poche, trad. Michèle Causse)

The Conservationist by Nadine Gordimer (Bloomsbury) – (Le conservateur, chez Grasset, trad. Antoinette Roubichou-Stretz)

Fates and Furies by Lauren Groff (Windmill Books) – (Les Furies, chez Points, trad. Carine Chichereau)

Motherhood by Sheila Heti (Vintage) – non traduit en français

The Piano Teacher by Elfriede Jelinek, translated by Joachim Neugroschel (Serpent’s Tail) – (La Pianiste, chez Points, trad. Yasmin Hoffmann et Maryvonne Litaize)

Breasts and Eggs by Mieko Kawakami, translated by Sam Bett and David Boyd (Picador) – (Seins et oeufs, chez Babel, trad. Patrick Honnoré)

Interpreter of Maladies by Jhumpa Lahiri (Flamingo) – (L'Interprète des maladies, chez Folio, trad. Jean-Pierre Aoustin)

The Fifth Child by Doris Lessing (Flamingo) – (Le Cinquième enfant : roman, chez Livre de poche, trad. Marionne Véron)

The Passion According to GH by Clarice Lispector, translated by Idra Novey (Penguin Classics) – (La passion selon G.H. ; l'heure de l'étoile, chez éditions Des femmes - Antoinette Fouque, trad. Claude Farny)

Lost Children Archive by Valeria Luiselli (Fourth Estate) – (Archives des enfants perdus, chez Points, trad. Nicolas Richard)

Arturo’s Island by Elsa Morante, translated by Ann Goldstein (Pushkin) – (L'île d'Arturo. Mémoires d'un adolescent, chez Folio, trad. Michel Arnaud)

Beloved by Toni Morrison (Vintage Classics) – (Beloved, chez 10/18, trad. Hortense Chabrier)

Dear Life by Alice Munro (Vintage) – (Rien que la vie, chez Points, trad. Jacqueline Huet)

The Bell by Iris Murdoch (Vintage Classics) – (Les cloches, chez Folio, trad. Jérôme Desseine)

Accabadora by Michela Murgia, translated by Silvester Mazzarella (MacLehose Press) – (Accabadora, chez Seuil, trad. Nathalie Bauer)

Le Bal by Irene Nemirovsky, translated by Sandra Smith (Vintage) – (Le bal, chez Grasset, 1930)

Blonde by Joyce Carol Oates (Fourth Estate) – (Blonde, chez Stock, trad. Claude Seban)

The Love Object : Selected Stories by Edna O’Brien (Faber) – non traduit en français

A Good Man Is Hard to Find by Flannery O’Connor (Faber) – (Les braves gens ne courent pas les rues, chez Folio, trad. Henri Morisset)

Evening Descends Upon the Hills: Stories from Naples by Anna Maria Ortese, translated by Ann Goldstein and Jenny McPhee (Pushkin) – (La mer ne baigne pas Naples, chez Gallimard, trad. Louis Bonalumi)

Gilead by Marylinne Robinson (Virago) – (Gilead, chez Babel, trad. Simon Baril)

Normal People by Sally Rooney (Faber) – non traduit en français

The God of Small Things by Arundhati Roy (Harper Perennial) – (Le dieu des petits riens, chez Folio, trad. Claude Demanuelli)

White Teeth by Zadie Smith (Penguin) –  (Sourires de loups, chez Folio, trad. Claude Demanuelli)

Olive Kitteridge by Elizabeth Strout (Simon & Schuster) – (Olive Kitteridge, chez Livre de poche, trad. Pierre Brévignon)

The Door by Magda Szabò, translated by Len Rix (Vintage Classics) – (La porte, chez Livre de Poche, trad. Chantal Philippe)

Cassandra by Christa Wolf, translated by Jan van Heurck (Daunts) – (Cassandre : les prémisses et le récit, chez Stock, trad. Alain Lance, Renate Lance-Otterbein)

A Little Life by Hanya Yanagihara (Picador) – (Une vie comme les autres, chez Livre de poche, trad. Emmanuelle Ertel)

Memoirs of Hadrian by Marguerite Yourcenar, translated by Grace Frick (Penguin Classics) – (Les mémoires d'Hadrien, chez Folio)


Crédit photos : Marguerite Yourcenar, Bernhard De Grendel CC BY SA 4.0 ; Toni Morrison, Angela Radulescu, CC BY SA 4.0 ; Margaret Atwood, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Commentaires
Elle (ou il) a très bon goût, pourquoi s'étonner qu'il y ait tant d'auteurs anglophones; c'est sans doute nous français qui ne sommes pas assez ouverts; sa liste est impressionnante; peu d'italiennes cependant. Certains auteurs ne sont pas encore traduits, avis aux éditeurs!
Tutte meraviglie!
J'aime beaucoup cette romancière et je constate avec plaisir que j'ai lu et apprécié pas mal des ouvrages de sa liste...
Franchement magnifique cette liste, une vraie mine ! Merci infiniment d'avoir relayé ça wink
Très belle surprise d'y voir Désorientale de Négar Djavadi, que je ne savais populaire hors des frontières mais qui est un très beau récit que je recommande !
Je me pose toujours la question de l'intérêt des foules pour ce genre de proposition. Je lis un auteur parce que j'aime ce qu'il écrit. Souvent, je ne partage en rien ses idées. Alors, le connaître davantage parce qu'il étale sa vie privée, ses choix politiques ou ses choix de lecture me laissent complètement indifférent.

Je ne comprends pas cette façon de faire, sauf bien sûr à participer à un grand jeu médiatique pour se faire de la publicité.

Et là, tout est dit.
C'est votre problème ! Pourquoi nous infliger cette évidence qui ne débouche sur rien ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.